Les produits laitiers : un max de micronutriments

lu 12555 fois

On connaît le repère de consommation formulé par le Programme national nutrition santé (PNNS) : « 3 produits laitiers par jour ». La principale raison est leur richesse en calcium. Mais les produits laitiers apportent aussi, à des taux élevés, 9 autres micronutriments : iode, phosphore, potassium, zinc, vitamines B2, B5, B12 , D, rétinol. Ce sont aussi des fournisseurs notables de magnésium, sélénium et vitamine B9...

Les produits laitiers sont essentiels pour faire le plein de vitamines et de minéraux ! Brigitte Coudray, diététicienne au Centre de Recherche et d'Information Nutritionnelle (CERIN), en fait la démonstration dans un article récent qui analyse les données de la 2e étude individuelle nationale des consommations alimentaires (INCA 2).

Menée à partir d’un échantillon représentatif de Français (1.919 adultes de 18 à 79 ans et 1.444 enfants de 3 à 17 ans), l’enquête INCA 2 a investigué quelque 1.280 aliments ! C’est à partir de 43 d’entre eux, et de leur classement en 8 groupes principaux, qu’a pu être évaluée la contribution précise des produits laitiers aux apports de micronutriments.

Chez les adultes de 18 à 79 ans, les produits laitiers sont les premiers contributeurs pour le calcium (45,5 %), l’iode (30 %) et la vitamine B2 (28 %). Ils sont aussi les deuxièmes contributeurs pour le phosphore (ils fournissent le quart des apports), le zinc (presque 20 %), le rétinol, les vitamines B12 et D (autour de 15 % des apports pour chacun de ces trois micronutriments).

Chez les 3-17 ans, les produits laitiers sont les premiers contributeurs pour le calcium (ils représentent 53 % des apports), l’iode (près de 40 %), la vitamine B2 (38 %), le phosphore (31 %), le potassium (21 %). De plus, ils sont les deuxièmes contributeurs pour le zinc et la vitamine B5 (ils apportent près de 25 % de ces deux micronutriments), le rétinol (24 %), la vitamine B12 (22,5 %) et la vitamine D (presque 19 %).

Présentant ces résultats, Brigitte Coudray souligne que la contribution des produits laitiers aux apports de calcium est très élevée. Les autres aliments arrivent loin derrière. Les fruits et légumes, souvent présentés comme source importante de calcium, ne contribuent aux apports calciques que pour 5,5 % chez les 3-17 ans et moins de 9 % chez les adultes.

Le fromage vient en tête pour les apports de calcium chez les adultes (un peu plus de 20 %), suivi par l’ultra-frais laitier et le lait. Chez les 3-17 ans, le lait vient en tête : il apporte un quart du calcium alimentaire. Il a une place de choix surtout au petit-déjeuner et chez les plus jeunes. Car si 87 % des 3-10 ans prennent un petit déjeuner tous les jours, ils ne sont plus que 50 % dans la tranche d’âge 15-17 ans : on s’explique ainsi que les apports calciques moyens soient déficients chez les ados et pré-ados…

Les produits laitiers sont aussi la première source d’iode et de vitamine B2 à tous les âges. Leur contribution aux apports en iode est d’autant plus importante que ces apports sont insuffisants dans la population, les produits de la mer étant peu consommés. Chez les enfants, les produits laitiers sont également le premier fournisseur de phosphore et de potassium. Mais que ce soit en première ou en deuxième place, la participation des produits laitiers aux apports des divers micronutriments est remarquablement élevée.

(Information Diététique, n° 3 (2011), p. 14-19.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s