Les produits laitiers : des nutriments interactifs au service de la santé

lu 4302 fois

Les produits laitiers mobilisent les chercheurs en nutrition. Leurs nutriments, nombreux et divers, agissent en synergie, ont expliqué les experts internationaux réunis à Grenade (*). Ce qui potentialise leurs effets bénéfiques et rend possible la prévention de nombreuses situations pathologiques : obésité, syndrome métabolique, maladies cardiovasculaires, ostéoporose, fonte musculaire liée à l’âge… Dans la lutte contre les maladies chroniques et « de civilisation », les produits laitiers n’ont pas dit leur dernier mot.

Calcium, potassium, vitamines du groupe B, protéines de haute qualité, et bien d’autres… Le lait et les produits laitiers sont une source de nutriments indispensables rappelle le Pr Connie Weaver (Université de Purdue, USA).

Or la population américaine est en déficit par rapport à plusieurs de ces nutriments apportés par les laitages. C’est à juste titre que les autorités sanitaires recommandent « 3 produits laitiers par jour » dans la plupart des pays du monde !

Ils donnent de l’os et du muscle

La croissance et la santé osseuses font partie des bénéfices les plus attendus. Acquérir un capital osseux maximal lors de l’adolescence et le maintenir tout au long de la vie donne une forte garantie contre l’ostéoporose et le risque de fracture. Les chercheurs ont établi le rôle du calcium et des protéines dans cette prévention, mais aussi celui du phosphore ou de la vitamine D. C’est la synergie entre tous ces nutriments qui contribue à la « fabrication » de l’os et diminue le risque osseux.

Moins connu est le rôle des produits laitiers dans le maintien de la masse musculaire chez les personnes âgées. Pour combattre la fonte musculaire liée à l’âge ou sarcopénie, explique le Pr Luc Van Loon (Université de Maastricht), les apports de protéines laitières et les exercices en résistance permettent d’augmenter la masse maigre et les performances fonctionnelles des seniors.

Moins de maladies cardiovasculaires et métaboliques…

Mais le plus étonnant est encore dans le domaine cardiovasculaire et métabolique. Dans l’étude française MONICA, conduite durant environ 14 ans, le plus faible taux de mortalité est observé chez les sujets ayant une alimentation diversifiée caractérisée par une consommation élevée de lait et produits laitiers, céréales, fruits et légumes. Principalement du fait de la diminution du nombre des décès d’origine cardiovasculaire, explique le Pr Vanina Bongard (Université de Toulouse). Dans cette étude comme dans plusieurs autres, la consommation de produits laitiers est associée à un moindre risque de syndrome métabolique.

Notamment grâce à une pression artérielle plus faible. Les chercheurs évoquent l’action conjointe de plusieurs nutriments du lait : calcium, magnésium, potassium, peptides… Sans oublier le phosphore. Dans deux études prospectives, le phosphore issu des produits laitiers, mais pas celui d’autres sources, est significativement associé à une diminution de la pression artérielle et à un moindre risque d’hypertension.

Et moins de gras, visible ou invisible !

Les produits laitiers sont aussi associés à une diminution de l’adiposité corporelle et du risque d’obésité, observe le Pr Mario Kratz (Université de Washington). Le calcium, les protéines mais aussi d’autres nutriments des produits laitiers pourraient agir efficacement contre l’excès de poids, autre composant du syndrome métabolique.

Enfin, les lipides laitiers eux-mêmes sont crédités d’effets bénéfiques. Les acides gras saturés sont très divers et ceux qui sont d’origine laitière sont associés à une diminution du risque cardiovasculaire. Certains acides gras spécifiques pourraient contrarier l’éventuel effet négatif des autres « saturés ». Et augmenter le bon cholestérol, diminuer les taux de triglycérides, l’inflammation, la résistance à l’insuline… Sans oublier que le calcium du lait, de son côté, favorise l’élimination des lipides.

On dit qu’une alimentation équilibrée, gage de bonne santé, doit apporter tous les nutriments indispensables. Mis en exergue la semaine dernière au congrès de Grenade, l’exemple des produits laitiers révèle l’efficacité d’un groupe d’aliments dont on découvre régulièrement de nouveaux bénéfices santé.

(*) 20ème congrès international de nutrition à Grenade en Espagne, du 15 au 20 septembre 2013.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s