Les pistaches auraient un effet bénéfique pour le coeur chez les adultes souffrant de diabète de type 2

lu 2238 fois

Une étude de l’université d’Etat de Pennsylvanie, publiée dans la revue en ligne de l’American Heart Association, révèle les bienfaits de la consommation de pistaches dans le cadre d’une alimentation équilibrée chez les adultes souffrant de diabète de type 2.

Des adultes atteints de diabète de type 2 sous contrôle, et par ailleurs en bonne santé, ont participé à une étude clinique contrôlée et randomisée. Cette étude a démontré qu'ils réagissaient mieux au stress après avoir suivi un régime alimentaire comportant des pistaches qu'après un régime standard contrôlé pauvre en matières grasses. Cette alimentation équilibrée, comprenant deux portions quotidiennes de pistaches, a nettement réduit la résistance vasculaire périphérique, augmenté le débit cardiaque, amélioré certaines mesures de la variabilité cardiaque et beaucoup diminué la tension artérielle ambulatoire systolique.

Le docteur Sheila G. West, auteur de l’étude et professeur de médecine biocomportementale à l’université d’Etat de Pennsylvanie, et ses collègues avaient obtenu des résultats bénéfiques similaires à l’occasion d’une étude, publiée il y a deux ans, sur des adultes avec un taux de cholestérol LDL élevé et souffrant de stress. Il apparaît de plus en plus que les pistaches, salées et non salées, contribuent à une alimentation saine pour le coeur dans les groupes à haut risque. Les pistaches contiennent de bonnes graisses, des fibres, du potassium et du magnésium.

Dans cette étude de l’université d’Etat de Pennsylvanie, deux régimes alimentaires ont été testés et comparés, notamment un régime contrôlé pauvre en matières grasses accompagné de collations riches en glucides (27 % de graisses et 7 % de graisses saturées) et un régime avec une teneur modérée en matières grasses (33 % de graisses et 7 de graisses saturées) comprenant 85 g de pistaches, soit 20 % des calories. Les portions contenaient la même quantité de noix salées et non salées. Les 30 participants, un nombre égal d'hommes et de femmes âgés de 40 à 74 ans, n’ont consommé que les repas fournis. L'apport calorique des sujets a été établi selon l'équation de Harris et Benedict afin que les calories et le poids demeurent constants tout au long de l'étude.

Le premier régime à l'essai a été précédé par une période de rodage de deux semaines à base d'un régime alimentaire occidental typique. Les participants ont arrêté de prendre tout complément alimentaire au moins deux semaines avant le début de l'étude. Ces adultes ont ensuite suivi chaque régime test pendant quatre semaines, séparées par une pause obligatoire de deux semaines, l'ordre des régimes tests pouvant être inversé aléatoirement. A la fin de chaque période de régime, y compris les semaines de rodage, les participants ont subi des examens complets.

Les chercheurs ont mesuré la tension artérielle et la résistance vasculaire périphérique totale, à la fois au repos et lors de tests de stress consistant à maintenir une main dans l'eau glacée pendant plus de deux minutes et à résoudre un exercice de mathématiques compliqué. « Suite au régime à base de pistaches, les vaisseaux sanguins sont restés plus relâchés et ouverts pendant les tests de stress », affirme le docteur West. « Grâce à ce régime, leur corps réagit moins au stress », conclut-elle.

Après le régime à base de pistaches, la tension artérielle systolique sur vingt-quatre heures était significativement plus faible qu'avec le régime contrôlé, la plus forte baisse ayant été observée pendant le sommeil. Selon le docteur Kathryn Sauder, un chercheur associé qui a procédé aux analyses, « ces résultats sont importants, car les personnes dont la tension artérielle ne baisse pas pendant le sommeil sont plus susceptibles de subir un accident cardiovasculaire. »

« Une alimentation à base de pistaches, modérée en matières grasses, peut contribuer efficacement à réduire le risque de maladies cardiovasculaires chez les personnes atteintes de diabète de type 2 », conclutelle. Malgré leur surpoids et leur diabète, les participants présentaient une tension artérielle normale et une dyslipidémie tout juste modérée. Toutefois, même chez les diabétiques relativement en bonne santé, des améliorations sont encore possibles. Les résultats de cette étude suggèrent qu'une alimentation saine à base de pistaches peut renforcer les effets préventifs des médicaments chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

Selon les chercheurs, les études futures devraient impliquer de plus grands échantillons, inclure la tension artérielle ambulatoire comme critère d'évaluation principal et tester l'efficacité de la consommation de pistaches sur les facteurs de risque cardiovasculaire dans un mode de vie non contrôlé.

L'étude a été financée par l’American Pistachio Growers de Fresno, en Californie, et le Clinical Research Center de l’université d’Etat de Pennsylvanie, subventionné par le National Institutes of Health.

Références

  • Sauder KA, McCrea CE, Ulbrecht JS, Kris-Etherton PM, West SG. Pistachio consumption modifies systemic hemodynamics, increases heart rate variability, and reduces ambulatory blood pressure in type 2 diabetes. Journal of the American Heart Association. 2014;3:e000873; initialement publié le 30 juin 2014; doi:10.1161/JAHA.114.000873
  • West, SG, Gebauer SK, Kay CD, Bagshaw DM, Savastano DM, Diefenbach C, Kris-Etherton PM. Diets containing pistachios reduce systolic blood pressure and peripheral vascular responses to stress in adults with dyslipidemia. Hypertension. 2012:60(1):58-63.

SOURCE : American Pistachio Growers

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s