Les pères diabétiques ont de petits bébés

2008

Le poids à la naissance des bébés de pères diabétiques est moins important que la moyenne. Bien que les preuves manquent encore sur un lien direct entre la maladie et ce phénomène, les résultats de l’étude britannique plaident en faveur de facteurs génétiques communs entre des problèmes de croissance prénatale et le développement ultérieur d’une insulinorésistance (moins bonne réponse de l’organisme à l’action de l’insuline).

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Les chercheurs londoniens ont sollicité 11 276 parents âgés de 41 ans, dont plus de huit mille ont répondu, dont 34 pères et 24 mères diabétiques de type 2. Après avoir analysé les différentes données, ils ont trouvé que les enfants nés de père diabétique pesaient en moyenne 186 grammes de moins que les autres. Aucun autre lien n’a pu être mis en évidence par les chercheurs, y compris la taille du père ou son niveau social. Chez les mères, ils ont constaté peu de différences entre les diabétiques et non-diabétiques (une légère augmentation du poids des bébés des mères diabétiques).

Ces résultats confirment les liens déjà mis en évidence dans des études sur des populations suédoises et d’indiens d’Amérique. "Nos résultats supportent l’hypothèse selon laquelle des facteurs génétiques communs contribuent à la fois au risque de développer un diabète de type 2 (non-insulinodépendant) et une croissance prénatale insuffisante".

SOURCE : Doctissimo