Les pédiatres unanimes : il est dangereux de supprimer le lait chez les enfants

lu 4500 fois

Aux 46èmes Journées d'étude de l'association des diététiciens de langue française (ADLF), le Pr Dominique Turck, pédiatre à Lille, a répondu catégoriquement par la négative à la question : « le lait est-il dangereux ? »

« Les pédiatres unanimes : il est dangereux de supprimer le lait chez les enfants » - Crédit photo : www.famili.fr Ce qui est dangereux, dénonce le pédiatre, c’est de remplacer chez les nourrissons les préparations à base de lait de vache par des « boissons appelées abusivement « laits » : jus de soja , d’amande, de riz...

Des cas de rachitisme et de malnutrition sévère ont été observés chez des enfants recevant ces substituts de lait. A plus long terme, poursuit le Pr Turck, l’éviction du lait entraîne un risque accru de fracture dès l’adolescence.

Bénéfique à la santé osseuse, le lait a aussi l’avantage de réduire le risque de surcharge pondérale chez l’adolescent, ce qui en ces temps d’obésité galopante n’est certes pas négligeable.

A l’âge adulte, sa consommation reste également bénéfique et il semble même avoir un effet favorable vis-à-vis du risque de cancer du sein et du côlon...

Le lait ne peut déclencher des troubles que dans deux situations : l’allergie aux protéines du lait de vache (qui guérit généralement avant l’âge de deux ans) et l’intolérance au lactose, qui est souvent partielle et permet la consommation d’un peu de lait ou de produits laitiers pauvres en lactose (fromages affinés, yaourts).

Le Pr Turck le souligne avec fermeté : la mise à l’index du lait de vache et des produits laitiers n’est pas justifiée, elle est le fait de détracteurs aux motifs plus ou moins avouables ou charlatanesques.

(46èmes Journées d’études de l’ADLF, La Rochelle, juin 2008)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s