Les parents en surcharge pondérale sont plus susceptibles d'avoir des enfants en surpoids

lu 1947 fois

Une étude grecque menée par l'Université Harokopio d'Athènes a confirmé la conviction parmi des professionnels de la santé que le risque d'obésité infantile est beaucoup plus élévé lorsque les parents eux-mêmes sont de poids excessif.

Plus de 2300 enfants d'âge préscolaire, répartis au sein de 105 crèches en Grèce, ont été recrutés pour l'étude en 2004. Les chercheurs ont recueilli des données sur le poids et la taille et utilisé pour calculer leur indice de masse corporelle (IMC). Les enfants ont été alors classifiés comme « normal », « à risque de surcharge pondérale » ou « embonpoint » selon leur IMC. Dans le même temps, les parents ont été invités à remplir des questionnaires renseignant leur âge, leur niveau d'éducation et enfin leur taille et poids afin d'estimer également l'IMC parental.

Les résultats ont tout d'abord mis en évidence que 32% des enfants étaient de poids excessif, ce qui est beaucoup plus élevé que les 21% des estimations internationales habituelles. Les enfants avec 1 parent obèse étaient presque deux fois fois plus susceptibles d'être en surpoids que les enfants dont les parents étaient de poids normal. Les enfants avec deux parents obèses étaient quand à eux 2,4 fois plus susceptibles d'être en surpoids.

Les auteurs concluent que l'IMC des parents influenc fortement le fait qu'un enfant soit en surpoids ou non.

Référence :

  • Manios Y et al (2007). Prevalence of obesity in preschool Greek children, in relation to parental characteristics and region of residence. BioMed Central Public Health, Vol 7, page 178 (online publication).

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s