Les « paniers-repas » préparées par les parents pour leurs jeunes enfants à la crèche correspondent-elles aux recommandations nutritionnelles ?

lu 5062 fois

Aux Etats-Unis, près de 13 millions d'enfants de moins de 6 ans prennent tous les jours au moins 3 repas et un goûter dans les crèches [1,2]. Dans leur grande majorité, ces établissements respectent les recommandations fédérales et de chaque état pour les repas et les goûters. De nombreuses crèches, cependant, demandent aux parents de préparer une « panier-repas » pour le repas du midi [3].

Des « chips » et de la « malbouffe »

Les « paniers-repas » préparées par les parents pour leurs jeunes enfants à la crèche correspondent-elles aux recommandations nutritionnelles ? Dans une récente étude, 46% des 197 crèches du centre du Texas ont annoncé qu'elles avaient supprimé leurs services de restauration. Interrogés par téléphone, les directeurs de 16 de ces crèches ont indiqué que les repas incluaient fréquemment des « chips » et de la « malbouffe » et rarement des fruits et légumes [4]. L'association américaine de diététique préconise que les enfants devraient recevoir la moitié ou les deux tiers de leurs besoins nutritionnels quand ils passent 8 heures dans des crèches. Le programme de nutrition pour enfants et adultes (CACFP) donne des repères standards pour les repas et les goûters pris en crèche. Notre objectif a donc été d'examiner le contenu des « paniers-repas » apportées par les enfants de 3-5 ans inscrits toute la journée en crèche [5].

Une enquête chez 74 enfants

Le contenu alimentaire des paniers-repas de 74 enfants de 5 garderies dans 2 comtés du Texas a été examiné durant 3 jours pour récolter un total de 222 observations. Les données alimentaires ont été comparées aux portions recommandées de fruits et légumes du programme nutritionnel CACFP pour les enfants et les adultes (Child and Adult Feeding Program) [6]. La qualité nutritionnelle a été estimée par rapport au critère du tiers de l'apport Nutritionnel Recommandé (ANC) pour cet âge [7].

La moitié des enfants ne reçoit pas le tiers des ANC

Selon les valeurs CACFP, seules 29% des paniers-repas comportaient une portion suffisante de fruits et légumes. 24% seulement offraient des quantités suffisantes de lait. La plupart des paniers-repas respectaient les normes pour les portions de viande (ou équivalents de viande) et de céréales ou pain, avec respectivement 68% et 96%. Les faibles quantités de fruits et légumes et les grandes quantités de céréales raffinées ont contribué à créer un faible apport en fibres. En moyenne, sur 3 jours, plus de 50% des enfants recevaient moins du tiers des ANC pour l'énergie (n=58), les glucides (n=59), les fibres alimentaires (n=76), la vitamine A (n=58), le calcium (n=44), le fer (n=44) et le zinc (n=38).

Des bonnes intensions pas toujours respectées...

On a demandé aux parents participant à l'étude (n=94) de compléter un court questionnaire étudiant ce qu'ils mettaient habituellement dans les paniers-repas et ce qu'ils pensaient de la nutrition. 51% des parents ont complété le questionnaire. Si 100% de ceux qui ont répondu ont indiqué que le repas de midi était l'occasion d'apporter des nutriments importants pour la journée, dans 63% des cas cependant ils avaient tendance à préparer des repas avec les aliments dont ils étaient sûrs que leur enfant voudrait manger... 55% d'entre eux ont reconnu que leurs enfants recevaient parfois moins de 3 à 5 portions de fruits et légumes par jour et consommaient trop d'aliments malsains.

Cette étude préliminaire donne une photographie du contenu des paniers-repas préparées par les parents pour leurs enfants d'âge préscolaire inscrits en crèche toute la journée. Nos résultats suggèrent que si les parents connaissent bien la valeur nutritive des repas, ils ont cependant besoin d'informations et d'aide pour préparer des paniers-repas qui correspondant aux portions de fruits et légumes qui répondent aux recommandations nutritionnelles pour les jeunes enfants. En outre, ces repas offrent aux enfants l'occasion d'apprendre et de mettre en pratique des habitudes alimentaires saines.

Références :

  1. Johnson J. Who's minding the kids? Child care arrangements: winter 2002. United States Census Bureau. Accessed March 20, 2008.
  2. Children's Defense Fund. Child care basics: 2001. Accessed March 19,2008.
  3. Kaphingst KM, Story M. Child care as an untapped setting for obesity prevention: State child care licensing regulations related to nutrition, physical activity, and media use for preschool-aged children in the United States. Prev Chronic Dis. 2009;6:A11.
  4. U. Enke A, Briley M, Curtis S, Geninger S, Staskel D. Quality management proce­dures influence the food safety practices in childcare centers. Early Childhood Ed J. 2006. Online ISSN:1573-1707.
  5. Sweitzer SJ, Briley ME, Roberts-Gray C DO sack lunches from home meet the needs of young children who attend child care? J Am Diet Assoc. 2009;109:141-U4.
  6. US Department of Agriculture. Child and Adult Care Food Program. Accessed December 4, 2006.
  7. Food and Nutrition Board. Recommended Dietary Allowances. 10th ed. Washington, DC: National Academy Press; 1989.

(Par Sara J Sweitzer, Département Nutrition, Université d'Austin, Texas, USA - Equation Nutrition N°91 - Octobre 2009)

SOURCE : APRIFEL

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s