Les oméga 3 et le cancer du sein

lu 5510 fois

Le cancérologue Philippe Bougnoux (Inserm) affirme que la consommation d'oméga 3 pourrait, sous certaines conditions, jouer un rôle bénéfique contre le cancer du sein, comme inclinent à le penser les résultats d'études qu'il a présentées hier devant la Société française du cancer.

Si les acides polyinsaturés favorisent les traitements chimiothérapiques ou l’irradiation, ils peuvent présenter des effets contraires associés à une certaine dose d’oméga 6.

De toute manière, contre le cancer du sein, « l’efficacité des oméga 3 ne peut être mesurée seule, mais par rapport à la présence d’autres substances dans les graisses ».

Philippe Bougnoux déconseille en tout cas les gélules d’oméga 3 vendues en officine et recommande plutôt de chercher ces acides dans l’alimentation.

Le rapport idéal se situe à une dose d’oméga 6 pour cinq doses d’oméga 3.

(Le Parisien/Aujourd'hui en France, 15/12)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s