Les oeufs et le bacon, retour en arrière ?

lu 7924 fois

Après des années de propagande contre les nourritures riches en cholestérol comme le lard, le bacon et les oeufs, plusieurs études scientifiques ont découvert qu'ils ne seraient en fin de compte pas si un mauvais choix et que l'adage « manger de tout un peu » est une fois de plus d'actualité.

« Les oeufs et le bacon, retour en arrière ? » Le bacon et particulièrement les oeufs sont une riche source de choline. La choline ([kolin], du grec kholê, bile) est une molécule de la famille des alcools aminés apportée par l'alimentation ou synthétisée par le foie. Une équipe de chercheurs de l’université de la Caroline du Nord s’est jointe au vaste corps de recherche démontrant que la choline joue un rôle crucial dans le développement du cerveau.

L’abondance de choline dans un régime de la femme enceinte pourrait aider le cerveau foetal à développer les zones liées à la mémoire. Ainsi par exemple, un manque de choline dans le régime des souris enceintes amène des changements dans l'expression du patrimoine génétique (voir "Et si notre assiette influençait les gènes du futur bébé ?"). Ainsi les nouvelles cellules du cerveau ne pourront pas être formées. (Science Daily, 4 janvier 2010).

« Nous ne pourrons jamais considérer le bacon comme un aliment sain avec une caractéristique normale mais le domaine naissant de l’Épigénétique est déjà en train de nous faire repenser ces choses que nous considérons comme saines et malsaines », explique le docteur Gerald Weissmann, rédacteur en chef du Journal The FASEB (American Societies for Experimental Biology) qui a publié le rapport. « C'est encore un autre exemple qui illustre le fait qu'une bonne nutrition prénatale est extrêmement importante pour le développement complet d'un enfant », a-t-il dit.

Cet exemple tragique de la loi des effets involontaires - comme la théorie du cholestérol provoquant des maladies cardiaques - a certainement mené à une série de troubles mentaux chez les jeunes et les personnes âgées.

(Par Sally Fallon et Mary G. Enig, Ph.D d'après westonaprice.org - Toutes ces informations sont données à titre indicatif et ne dispense pas de l’avis d’un spécialiste)

SOURCE : La Grande Epoque

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s