Les mini-biberons pré-remplis distribués en maternité ne sont pas stérilisés à l’oxyde d’éthylène

10038 Réagir

Le Syndicat Français des Aliments de l'Enfance (SFAE) [1] soutient la décision prise par le Ministre de la Santé de diligenter une enquête sur l’utilisation d’oxyde d’éthylène dans la stérilisation des biberons, tétines et téterelles distribués dans les hôpitaux. Cependant le SFAE indiquent que les entreprises adhérentes [2] n’utilisent pas d’oxyde d’éthylène pour stériliser les tétines et les mini-biberons (ou nourettes) qu’elles distribuent en maternité [3].

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

En tant que fabricants d’aliments de l’enfance, nos adhérents respectent la réglementation relative à l’innocuité des matériaux au contact des aliments. De même, les entreprises adhérentes au SFAE respectent des règles très strictes en ce qui concerne la qualité et la sécurité des produits qu’elles fabriquent. Elles sont soumises à une obligation de parfaite innocuité tant au niveau du produit lui-même que de son emballage, compte tenu de la fragilité des nourrissons et dans le but de protéger leur santé.

Le SFAE rappelle que les tétines et mini-biberons distribués par ses adhérents et utilisés en maternité sont mis à la disposition des mamans qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas allaiter [4]. Ils ont pour objectif d’offrir une alimentation adaptée aux nourrissons tout en garantissant un niveau de sécurité optimal lors de leur séjour en maternité.

Notes :

  1. Secteur Aliments de l’Enfance du Syndicat Français de la Nutrition Spécialisée.
  2. Les entreprises fabriquant ces mini-biberons sont Blédina (Blédilait, Gallia), Lactalis (Milumel), Mead Johnson (Enfamil Premium), Nestlé (Nidal), les laboratoires Guigoz et Sodilac (Modilac).
  3. Les adhérents du SFAE ne commercialisent pas de téterelles.
  4. Le lait maternel reste l’aliment le mieux adapté aux besoins des nourrissons et des enfants en bas âge.

SOURCE : SFAE