Les micronutriments : prenez-les dans votre assiette !

lu 3822 fois

Vitamines, minéraux, oligo-éléments... On parle régulièrement des vertus des micronutriments. A juste titre, puisqu'ils sont indispensables au fonctionnement de l'organisme. De là à se bourrer de compléments alimentaires de toutes sortes, il y a un pas que les fabricants nous invitent à franchir, mais que les médecins nous retiennent de faire !

« Les micronutriments : prenez-les dans votre assiette ! » On a espéré que des « supplémentations » diverses sous formes de gélules ou de pillules pourraient aider à prévenir des maladies liées à l’âge comme certains troubles visuels ou cognitifs, voire le diabète et les maladies cardiovasculaires... Rien n’a pu être prouvé à ce jour.

La principale certitude concerne l’acide folique (ou vitamine B9) en début de grossesse, pour diminuer le risque de spina bifida (anomalie de fermeture du tube neural) ou la vitamine D chez le petit enfant. Pour le reste de la population, qu’elle soit en bonne santé ou atteinte par des maladies chroniques, les cures de vitamines et micronutriments sont inutiles et peuvent s’avérer dangereuses lorsqu’elles dépassent les normes physiologiques habituelles.

Une alimentation suffisante et diversifiée, telle qu’elle est préconisée par le Programme national nutrition santé (PNNS), suffit normalement à assurer à chacun les apports de micronutriments dont il a besoin. La micronutrition nourrit peut-être les commerçants, mais ne saurait remplacer notre modèle alimentaire traditionnel, à la fois efficace et sans danger.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s