Les médecines douces en plein essor

6803 Réagir

Les médecines douces attirent de plus en plus de monde. Certaines font même leur entrée dans le secteur hospitalier. Preuve d'une réelle efficacité. Réelles disciplines, l'homéopathie, la phytothérapie, l'acupuncture, les thérapies manuelles, les massages, la réflexologie... Le Cerfpa (Centre d'Etude, Recherche, Formation en Psychologie Appliqué) fait le point sur ces pratiques alternatives.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

Ostéopathie, homéopathie, acupuncture, massage, naturopathie...

les médecines dites douces ou alternatives, longtemps décriées se sont calmement implantées dans la vie des français. D'après le sondage IFOP/Médecine douce & Thalasso (2000), il apparaît que 27 % des patients ont confiance à l'homéopathie et 24 % aux techniques manuelles. L'enthousiasme pour les plantes est aussi en plein boum, avec 64 % de clients

Se former aux médecines douces

Le CERFPA est un centre de formation à distance et d¹enseignement privé supérieur, proposant des cours dans la plupart des secteurs associés aux médecines douces : naturopathie, nutrition, phytothérapie, hygiène vitale, homéopathie, massage tuina, etc.

Ces métiers reliés aux médecines douces ne sont plus aujourd'hui une aventure incertaine, la demande grandissante du public est bien réelle et les débouchés croissants.


SOURCE : Les Médecines Douces