Les logos nutritionnels du type « feux tricolores » plébiscités par les personnes obèses, hypertendues ou diabétiques

lu 3114 fois

Un nouvel article publié le 12 mars 2014 dans la revue scientifique américaine PLOS ONE (1) présentant des résultats issus de l'étude NutriNet-Santé met en évidence que les logos d’information nutritionnelle en forme de « feux tricolores » sur la face avant des emballages des aliments, sont ceux préférés par les personnes obèses, hypertendues ou diabétiques.

Depuis quelques années, des discussions ont lieu au sein des instances de Santé Publique sur l’intérêt d’apposer un logo sur la face avant des emballages pour fournir des informations simplifiées sur la qualité nutritionnelle des produits alimentaires. La finalité de ce système d’information est d’aider les consommateurs à repérer au moment de l'achat, les produits alimentaires les plus favorables à l'équilibre nutritionnel global et à la santé.

Un questionnaire Internet spécifique développé par l’équipe de Caroline Méjean (Chargée de Recherche INRA à l’EREN, U1153 Inserm/Inra/Cnam/Université Paris 13) a évalué, dans le cadre de l’étude NutriNet-Santé, la compréhension et l’acceptabilité de différents logos présentant une information nutritionnelle. Sur des représentations d’emballage de soupes industrielles, ont été testés 5 logos allant d’une information nutritionnelle très simplifiée (le feu tricolore simple ou le logo du Programme National Nutrition Santé/PNNS ou la coche verte) à plus complète (le feu tricolore multiple).

Ces logos comportent un critère de jugement soit uniquement positif, (logo PNNS, coche verte), soit positif, neutre ou négatif (feux tricolores, déjà utilisé en Grande-Bretagne) ou proposent un jugement moins catégorique (dégradé de couleurs). Une première analyse publiée en 2013 dans la revue Public Health Nutrition (2) a mis en évidence que :

  • 80 % des sujets apprécient l’idée d’avoir un logo d’information nutritionnelle sur la face avant des produits alimentaires conditionnés
  • la signification de ces logos est globalement bien comprise par tous mais les logos les plus simples tels que les feux tricolores présentaient la meilleure acceptabilité dans les populations économiquement moins favorisées

Les nouveaux résultats publiés aujourd’hui dans PLOS ONE (1) portant sur 28 952 adultes participant à la cohorte NutriNet-Santé montrent les différences d’acceptabilité et de compréhension des différents logos en fonction des comportements alimentaires et de l’état de santé des participants (obésité, hypertension, diabète, etc.).

Aucun logo ne se démarque des autres en termes d’acceptabilité et de compréhension dans les populations ayant une alimentation plutôt « défavorable » à la santé (plus éloignée des recommandations nutritionnelles).

Cependant, les logos comportant un critère de jugement positif, neutre ou négatif sur les aliments, tel que les feux tricolores simples et multiples, sont les modèles les plus appréciés par les personnes obèses, hypertendus ou diabétiques participant à l’étude : il est retrouvé un tiers d’obèses en plus dans le groupe de sujets déclarant préférer le feu tricolore simple, un quart d’hypertendus en plus et deux fois plus de diabétiques dans le groupe des sujets qui plébiscitent le feu tricolore multiple, par rapport aux groupes qui déclarent préférer les logos PNNS et coche verte.

Cette publication complète les précédentes analyses qui montrent, au total, que :

  • le feu tricolore (multiple ou simple) est le logo pour lequel la présence sur les produits est la plus souhaitée par l’ensemble de la population,
  • que le feu tricolore simple est davantage plébiscité par les populations à plus haut risque de problème nutritionnel (populations défavorisées ou souffrant de pathologies nutritionnelles).
De plus, la culpabilité ne fait pas partie des facteurs qui différencient les logos entre eux en termes d’acceptabilité, car (comme pour la compréhension) tous les logos ne sont pas perçus comme culpabilisant.

(1) Association of perception of front-of-pack labels with dietary, lifestyle and health characteristics par Caroline Méjean, Pauline Macouillard, Sandrine Péneau, Camille Lassale, Serge Hercberg et Katia Castetbon, PLOS ONE, http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0090971

(2) Perception of front-of-pack labels according to social characteristics, nutritional knowledge and food purchasing habits. Méjean C, Macouillard P, Peneau S, Hercberg S, Castetbon K. Public Health Nutrition. 2013; 16(3):392-402.

SOURCE : NutriNet-Santé

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s