Les Français : carnassiers et fiers de l'être !

lu 2963 fois

Pendant dix ans, Geneviève Cazes-Valette, Professeur de Marketing à l'École supérieure de commerce de Toulouse, a scruté le contenu des assiettes des Français. Les conclusions de ses travaux, et notamment d'une enquête réalisée auprès de 1 000 personnes représentatives de la population française des plus de 20 ans, présentées lors d'un conférence IFN (*) sont sans appel : le consommateur français est un omnivore.

Un omnivore et un vrai. Il mange de tout et notamment de la viande. En effet, seuls 11 Français sur 1 000 sont réellement végétariens.

Les Français mangent de la viande et ils aiment ça ! En moyenne, ils en mangent 489 fois par an. Les plus gros consommateurs en mangeraient même près de 1 400 fois, soit quatre fois par jour ! Manger, par exemple, une charcuterie et une viande à midi, une viande et une salade aux lardons le soir n'est pas vraiment exceptionnel.

Ce sont les hommes qui aiment le plus la viande (surtout la viande rouge) et les femmes qui l'apprécient le moins. Et pourtant, ce sont elles qui l'achètent ! La viande blanche est nettement une viande de femme et la viande rouge une viande d'homme. La crise de la vache folle l'a bien montré : les femmes en charge des achats avaient supprimé le boeuf des menus. En revanche, les messieurs en mangeaient davantage au restaurant.

En France, la consommation de viande est aussi liée à une certaine idée de la réussite sociale, du moins dans les catégories professionnelles les moins élevées. Au début du siècle dernier, on gagnait son pain, puis on a gagné son bifteck. Aujourd'hui, on défend son bifteck...

(*) Conférence de l'Institut français pour la nutrition – 22 juin 2007 Lettre scientifique 2007 numéro 122

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s