Les féculents, c'est important ?

lu 6281 fois

C'est pour mettre à mal les nombreuses idées reçues en matière de nutrition et promouvoir plus spécifiquement la consommation des féculents que l'INPES met en place une nouvelle campagne d'information pluri-médias à partir du 16 novembre 2008. En effet, contrairement à une idée encore trop largement répandue, « les féculents, ça ne fait pas grossir » !

A votre avis, vrai ou faux ?

« Les féculents, c’est important ? » - Crédit photo : www.inpes.fr La pomme de terre est un légume. Un féculent par jour, c’est bien suffisant. Le pain, ça fait grossir... Toutes ces affirmations sont fausses ! La pomme de terre est un féculent au même titre que le pain, les pâtes, le riz ou les légumineuses. Les féculents se consomment à chaque repas, selon l’appétit.

Les féculents : on n’en mange pas suffisamment !

Seuls 33,1 % (1) des enfants de 3 à 17 ans et 49,1 % des adultes atteignent le repère du Programme National Nutrition Santé (PNNS) incitant à la consommation de féculents à chaque repas. 21 % des Français pensent même que manger un féculent à chaque repas, c’est trop (1). Il existe de grandes différences entre hommes et femmes : seules 38 % d’entre elles atteignent le repère contre 60,1 % des hommes (2). L’idée fausse selon laquelle « les féculents font grossir » persiste en effet principalement chez les femmes !

Pourtant essentiellement constitués de glucides complexes, les féculents constituent le « carburant » essentiel de notre organisme et permettent d’être rassasié d’un repas à l’autre. La famille des féculents est très vaste : pain, riz, semoule, pâtes, aliments céréaliers… Utilisés de préférences complets, préparés en soupes, en salades, en gratins, accompagnés de légumes, les féculents peuvent être facilement consommés tout au long de la journée, du petit-déjeuner au dîner. Pris en quantité raisonnable et en évitant des accompagnements caloriques (sauces grasses, fromage râpé en grande quantité…) ou certains modes de cuissons (frits ou sautés par exemple), ils ne favorisent pas la prise de poids.

Une campagne sur les féculents

C’est pourquoi l’INPES, après une première campagne sur les Fruits, légumes et féculents » en juin, diffuse deux nouveaux spots radios pour combattre les préjugés sur les féculents et la prise de poids. Un spot rappelle que la consommation de féculents à chaque repas retarde le retour de la faim, ce qui évite de grignoter entre les repas et donc de grossir. Le second précise le rôle des matières grasses utilisées pour cuisiner les féculents qui sont à l’origine de la prise de poids. Ils sont diffusés du 22 au 26 novembre, puis du 29 novembre au 3 décembre 2008 sur les radios nationales et indépendantes.

Spot 1 :
Spot 2 :

Parallèlement, le spot télévisé rappelant le repère de consommation du PNNS « des féculents à chaque repas, selon l’appétit » sera rediffusé du 16 au 30 novembre sur les chaînes hertziennes, du câble et du satellite. Ce spot insiste sur la diversité des féculents, qui ne se limitent pas aux seuls pâtes et riz !

Pour compléter le dispositif, une campagne de bannières sur Internet renvoie sur le site www.mangerbouger.fr qui intègre désormais un contenu informatif spécifique aux féculents. La première newsletter du site, lancée le 1er décembre, comporte également un dossier spécial « féculents ».

Enfin, la fiche-conseil « « Les féculents, un plaisir à chaque repas » (pdf, 2.3 Mo) fera l’objet d’une large diffusion via un partenariat avec le gratuit 20 Minutes le 28 novembre.

(1) Enquête BVA juillet 2008 : post-test de la campagne TV sur les féculents et les fruits et légumes frais, en conserves ou surgelés
(2) Données 2006 ENNS - Inca

SOURCE : INPES

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s