Les facteurs prédictifs de l'obésité infantile

lu 3613 fois

Une étude, réalisée en Grande-Bretagne auprès de 8 234 enfants (cohorte AVON) suivis depuis la grossesse de leur mère jusqu'à l'âge de 7 ans, avait pour objectif de déterminer, parmi vingt-cinq facteurs retenus comme représentant potentiellement un risque, ceux qui, avant l'âge de 3 ans, pouvaient être mis en cause dans la constitution d'une obésité infantile.

La prévalence de l'obésité à l'âge de 7 ans est de 9,2 % pour les garçons et de 8,1 % pour les filles.

Huit facteurs ont pu être reliés significativement à l'apparition de l'obésité :

  1. le poids de naissance
  2. le tabagisme pendant la grossesse
  3. l'obésité parentale (le risque est accru quand l'un des parents est obèse, et plus encore si les deux le sont)
  4. la durée de sommeil (ceux qui dorment moins de dix heures et demie à 30 mois ont plus de risque)
  5. le temps passé devant la télévision (plus les enfants la regardent, plus le risque augmente)
  6. une prise de poids excédentaire à 8 et 18 mois
  7. un rebond d'adiposité précoce
  8. une prise de poids importante pendant la première année de vie.
Le rôle protecteur de l'allaitement exclusif n'a pu être mis en évidence indépendamment d'autres facteurs. Les mécanismes ne sont pas toujours élucidés. Ainsi, l'effet protecteur d'un sommeil plus long pourrait être lié aux sécrétions hormonales ou à une moindre exposition à des facteurs environnementaux, notamment alimentaires, si l'enfant se couche plus tôt, ou encore au fait que les enfants qui dorment le plus sont aussi ceux qui se dépensent le plus.

Ces huit facteurs mis en évidence devraient donc servir de fondement aux stratégies de prévention de l'obésité.

(BMJ 2005 ; 330 :1357-64.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s