Les enfants en garderie sont plus à risque de surpoids

lu 2827 fois

Les jeunes enfants qui fréquentent un service de garde sont environ 50 % plus à risque d'avoir un surplus de poids que ceux qui demeurent à la maison avec leurs parents. C'est ce que révèle une étude réalisée par des chercheurs de l'Université de Montréal et du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine.

Les chercheurs ont étudié 1649 familles avec enfants nés en 1997 et 1998 et représentatives de l'ensemble des familles québécoises. Les enfants ont été classés selon le principal mode de garde choisi par les parents de l'âge de un an et demi à quatre ans, soit le centre de la petite enfance, la garderie en milieu familial, la garde à la maison par une gardienne, par un membre de la famille élargie ou par les parents. Le poids et la taille des enfants ont été mesurés pendant les six années qui ont suivi.

Les résultats montrent que les enfants envoyés à la garderie ou même gardés par un membre de la famille élargie présentent près de 50% plus de risques de souffrir d'embonpoint ou d'obésité entre 4 et 10 ans que ceux gardés à la maison par leurs parents.

« Cette différence ne s'explique pas par les facteurs tels le statut socioéconomique des parents, l'allaitement de l'enfant, l'indice de masse corporelle de la mère et la situation de travail de celle-ci », affirme Marie-Claude Geoffroy, auteure principale de cette étude.

Les causes de cette surcharge pondérale demeurent inconnues, mais les chercheurs pointent l'alimentation et l'activité physique. « Je suggère aux parents de s'assurer que leurs enfants mangent bien et qu'ils font suffisamment d'activités physiques quotidiennes, que ce soit à la maison ou à la garderie », souligne Sylvana Côté, qui a codirigé cette étude avec Jean Séguin, tous deux professeurs à la Faculté de médecine de l'UdeM.

Source : Université de Montréal (@UdeM)

SOURCE : Université de Montréal

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s