Les « dix commandements » du bien manger

lu 7587 fois

Les principes de l'équilibre alimentaire sont les mêmes à tous les âges. A l'occasion d'un « Atelier nutrition » de l'Institut Pasteur de Lille, le Dr Jean-Michel Lecerf, médecin nutritionniste, et Béatrice Dalle, diététicienne, ont rappelé les grandes règles du bien manger, résumés sous forme de « dix commandements » essentiels.

Les « dix commandements » du bien manger - Crédit photo : www.odilejacob.frTu mangeras autant que tu dépenses : Grand principe quantitatif pour bien se nourrir et ne pas grossir. Dans nos sociétés mécanisées, il signifie surtout que pour pouvoir manger suffisamment, l’activité physique est indispensable.

Tu mangeras des aliments variés : Sur le plan qualitatif, la diversité alimentaire est la clé de l’équilibre. Tu consommeras trois produits laitiers différents par jour. Ils apportent du calcium (indispensable à la santé osseuse et à bien d’autres fonctions de l’organisme), mais aussi des protéines, des vitamines... Lait, yaourt, fromage blanc, fromages : manger laitier et varié est facile.

Tu mangeras si possible 5 portions de fruits et légumes par jour : Pour les vitamines, les fibres, les antioxydants... C’est un des « commandements » les plus connus, mais pas toujours facile à observer. Pourtant, entre les fruits et les légumes, le choix d’aliments à répartir sur les trois repas (plus éventuellement le goûter) est plutôt large...

Tu consommeras chaque jour suffisamment de protéines animales : Qu’elles viennent de la viande, du poisson, des oeufs, voire des produits laitiers, elles sont indispensables pour leur valeur nutritionnelle.

En cas d’alimentation de type végétarien : Afin d’éviter tout risque de carence en acides aminés essentiels, il faut veiller à conserver les trois produits laitiers par jour et si possible le poisson et les oeufs au moins 1 à 2 fois par semaine chacun, tout en associant céréales et légumineuses à au moins deux des principaux repas pour assurer une bonne complémentarité des apports en protéines.

Tu mangeras des aliments glucidiques à chaque repas : Pain, pommes de terre, pâtes, riz, semoule, légumes secs sont des sources d’énergie indispensables... Il doit toujours y avoir une place à table pour une portion de produits céréaliers ou de légumineuses.

Tu utiliseras des corps gras variés : Il n’y a aucune raison de jeter l’opprobre sur telle ou telle source de lipides. Beurre sur les tartines ou dans les légumes, huile pour la cuisine ou les assaisonnements... tous les corps gras sont utiles et indispensables par la variété de leurs apports.

Tu boiras chaque jour 1 à 1,5 litre et demi d’eau : Y compris thé, café, infusions... Pour rétablir les pertes hydriques quotidiennes, 2,5 litres sont nécessaires. Un litre est apporté par les aliments solides. On doit augmenter la quantité de boissons en cas de chaleur, de fièvre, etc.

Tu feras des écarts avec modération : Les écarts « raisonnables » sont conseillés, car ils font partie de l’équilibre et permettent son observance. Seuls les excès permanents peuvent être nocifs.

Tu garderas le plaisir de manger et la convivialité : Consommés avec modération, les aliments sucrés et gras, les petits plats de gourmet et les friandises, voire le petit verre de vin participent à la variété et au plaisir alimentaire. Des aliments choisis, une belle table et des repas que l’on partage avec d’autres font partie des agréments qui garantissent le maintien de l’équilibre.

(« Atelier nutrition », service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille - Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s