Les dangers du « faux sucre »

lu 6503 fois

Une équipe de chercheurs italiens (Bologne) a récemment mis en lumière le risque cancérigène que comporterait l'aspartam, recoupant une étude américaine de 1996 qui avait fait couler beaucoup d'encre.

Selon la Fondation Ramazzini, l’édulcorant serait responsable de tumeurs, même à des doses proches de la DJA (Dose Journalière Admissible, soit 40 mg/kg/j). En ce qui concerne la consommation de « faux sucre » en comprimés, fût-ce par des diabétiques à qui le sucre est interdit, les doses s’avèrent nettement inférieures à la DJA.

Par contre l’aspartam entre dans la composition de 6 000 produits alimentaires et les fabricants ne sont pas tenus d’en étiqueter le grammage : mesurer la dose d’aspartam que contiennent ces denrées est un exercice jugé impossible.

(Le Parisien, Aujourd'hui en France, 25/07)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s