Les coûts liés à la malnutrition en Europe dépassent ceux liés à l'obésité

lu 2907 fois

Les coûts liés à la malnutrition en Europe sont estimés à la somme stupéfiante de 170 milliards d'euros chaque année - plus du double du montant consacré à l'obésité selon les chiffres du Royaume-Uni. Ces données et autres preuves frappantes ont été compilées et sont pour l'heure publiées dans un nouveau dossier « Compléments nutritionnels oraux pour lutter contre la malnutrition ».

Ce dossier, présenté lors du congrès annuel de la Société européenne de nutrition clinique et métabolisme (ESPEN) à Barcelone (du 8 au 11 septembre 2012), rassemble les données les plus récentes, entre autres les faits essentiels et observations relatives aux causes, à la prévalence et aux conséquences de la malnutrition. Le dossier met en évidence et confirme l'importance du dépistage de la malnutrition au sein des hôpitaux, foyers communautaires et établissements de santé.

La malnutrition est un problème majeur de santé publique, mais n'est pas toujours évident dans notre société dont le surpoids s'aggrave. D'après les résultats qui figurent dans ce nouveau dossier, 33 millions de personnes présentent un risque de malnutrition en Europe. Alors que l'Europe fait face à la crise économique, il n'a jamais été aussi important de s'atteler à la tendance de la malnutrition dans les budgets de santé.

La malnutrition est le plus souvent liée à la maladie et peut affecter tous les groupes d'âge dans les hôpitaux, les foyers communautaires et les établissements de santé. Par exemple, 1 personne âgée sur 3 vivant seule risque de souffrir de malnutrition. En outre, il existe une forte prévalence de la malnutrition dans les hôpitaux où l'on estime qu'entre 1 à 4 patients souffrent déjà de malnutrition ou présentent un risque de malnutrition, ce qui peut avoir des effets négatifs sur les résultats du traitement.

Le professeur Laviano, président du Comité éducationnel et de pratique clinique, l'ESPEN, commente ainsi la question de la malnutrition : « Une grande partie de l'attention du public se focalise sur la réduction de l'obésité, mais chez certaines personnes, les amener à consommer une quantité appropriée d'aliments riches en nutriments est impossible. Par la suite, leur état s'aggrave et les complications auxquelles ces personnes sont confrontées augmentent. Donner des protéines de qualité supérieure sous forme de compléments nutritionnels oraux est essentiel pour aider certains patients à rester en forme et, à terme, administrer des compléments nutritionnels oraux permettra d'alléger la charge financière des hôpitaux et au-delà. »

Pour accéder au dossier « Compléments nutritionnels oraux pour lutter contre la malnutrition », veuillez le consulter sur le site www.medicalnutritionindustry.com

SOURCE : PR Newswire

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s