Les carences en micronutriments : un phénomène plus courant que prévu

lu 2881 fois

Les carences en micronutriments sont plus répandues dans les pays industrialisés qu'on ne le croit généralement et celles-ci touchent plus particulièrement les adolescents et les personnes âgées. En permettant d'améliorer les performances cognitives, l'humeur, de réduire l'état de fatigue, etc... les compléments alimentaires peuvent donc jouer un rôle clé dans le maintien de la santé et du bien-être tout au long de la vie.

« Les carences en micronutriments : un phénomène plus courant que prévu » - Crédit photo : Bayer HealthCare Les Européens, adultes comme adolescents, ont souvent un régime alimentaire qui, même équilibré, ne leur fournit pas les vitamines et sels minéraux essentiels dont ils ont besoin : tel est le consensus général que partagent les plus grands spécialistes de la recherche sur les micronutriments, réunis le 2 avril à l’Université Polytechnique de Madrid à l’occasion du premier Atelier de presse européen sur les produits nutritionnels organisé par Bayer HealthCare. Ce panel d’experts a fourni à plus de 50 représentants de la presse issus de quinze pays européens une mise à jour sur les informations actuellement disponibles et les connaissances scientifiques les plus pointues sur l’importance des vitamines dans la nutrition et les bienfaits de certaines formulations ou « cocktails » de vitamines et de sels minéraux. « Les compléments nutritionnels jouent un rôle primordial dans le maintien de la santé et du bien-être à tout âge », a ainsi déclaré le Dr Felix Reiff, directeur mondial des entités stratégiques en Santé familiale pour Bayer HealthCare (Bâle). « Ils font aussi partie intégrante des grands principes du bien-être et apportent des bienfaits spécifiques pour la santé de certaines catégories de la population particulièrement vulnérables, comme les personnes âgées ou les femmes enceintes. »

Parmi les intervenants se sont succédé plusieurs experts de renom, dont le Dr Marcela González-Gross, professeur de médecine du sport, médecine nutritionnelle et psychologie à l’Université de Madrid. Lors de la conférence de presse, celle-ci a communiqué de nouveaux détails sur les résultats d’une récente étude internationale à grande échelle portant sur le statut nutritionnel et l’hygiène de vie de 3500 adolescents à travers 10 pays d’Europe. Ces résultats montrent que les carences en micronutriments sont plus répandues dans les pays industrialisés qu’on ne le croit généralement : « Plus d’un adolescent de l’étude sur deux présentait une carence en vitamine D », a ainsi souligné le professeur González-Gross. La vitamine D est le précurseur de plusieurs hormones ayant un effet substantiel sur l’équilibre calcique de l’organisme et joue donc un rôle important dans la santé osseuse. Le Dr González-Gross a ajouté que dans plusieurs pays d’Europe, on observait une forte prévalence de carences en vitamine B12 à des niveaux sub-cliniques chez l’adulte de 60 ans et plus. Des carences en acide folique et vitamine D ont été observées chez des individus de tous âges.

Présentant d’autres études internationales, le Dr David Richardson, professeur à l’Université de Newcastle (Royaume-Uni), a souligné que plus de 60 % des personnes âgées présentaient une consommation alimentaire insuffisante de vitamines D et E ainsi que d’acide folique. Les adultes, qu’il s’agisse de jeunes adultes ou d’adultes d’âge moyen, sont quant à eux souvent carencés en vitamine B1, acide pantothénique et biotine. Ces carences peuvent entraîner une baisse du bien-être, un état de fatigue ou de faiblesse ainsi qu’une sensibilité accrue aux infections. « Pour diverses raisons, de nombreuses personnes n’atteignent pas les quantités quotidiennes recommandées de certains micronutriments essentiels », a résumé le Dr Richardson. « Les compléments nutritionnels peuvent prendre le relais quand les besoins journaliers ne sont pas entièrement couverts par la consommation d’aliments. » Pour le professeur Richardson, il faut poursuivre les efforts pour inciter les individus à observer un régime alimentaire plus sain, mais les professionnels de santé et les décideurs doivent aussi comprendre que les compléments nutritionnels peuvent constituer un moyen efficace d’assurer de bons niveaux en micronutriments à tout âge de la vie et ainsi contribuer à réduire les dépenses de santé.

En plus des autres intervenants, le Dr David Kennedy, directeur du Centre de recherches sur le cerveau, les performances et la nutrition de l’École de Psychologie et de Sciences du Sport (Université de Northumbrie, Newcastle upon Tyne, Royaume-Uni), a évoqué les résultats de deux essais cliniques (*) récemment achevés et pas encore publiés. Ces études ont analysé l’impact des compléments en vitamines et sels minéraux sur la fatigue et les performances cognitives ainsi que sur le bon fonctionnement du système nerveux central et sur certains paramètres psychologiques, tels que performances cognitives, humeur et stress ressenti, chez des individus en bonne santé. Les résultats remettent en question l’idée selon laquelle la population générale jouirait d’une bonne alimentation en termes de nutriments essentiels et suggèrent qu’il serait possible d’améliorer les performances cognitives et l’humeur, et de réduire l’état de fatigue, en augmentant les quantités de micronutriments absorbés grâce à une complémentation directe. « Les études épidémiologiques font apparaître que les concentrations endogènes d’une série de vitamines sont directement corrélées avec les performances cognitives et anti-corrélées avec l’incidence de troubles de l’humeur », a révélé le professeur Kennedy.

Le Dr Meelis Reidla, directeur mondial de l’entité stratégique Produits nutritionnels pour Bayer HealthCare (Santé familiale, Bâle), a conclu : « En tant que leader des compléments nutritionnels, nous avons le plaisir de mettre à profit notre riche expertise dans ce domaine pour fournir des informations crédibles et scientifiquement validées sur la santé ainsi que des produits dotés d’importants et précieux bienfaits à nos patients. » Bayer HealthCare travaille depuis 75 ans à faire avancer ses marques de produits nutritionnels par le biais de la recherche et de l’innovation en sélectionnant les compléments de nature à apporter des bienfaits spécifiques pour la santé. Avec ses grandes marques de produits nutritionnels, la division est l’un des principaux acteurs mondiaux de la santé et de la nutrition. Son portefeuille comprend des cocktails de vitamines tels que Supradyn®, Supradyn® Vital 50 Plus, Berocca®, One-A-Day®, Flintstones® et des compléments spécialisés tels que Redoxon®, Cal-D-Vita®, Citracal® et Elevit® Pronatal.

À propos de Bayer HealthCare

Le Groupe Bayer est une entreprise mondiale dotée de compétences clés dans les domaines des soins de santé, de la nutrition et des matériaux high-tech. Bayer HealthCare, filiale de Bayer AG, est l’une des sociétés leaders et les plus novatrices de l’industrie des soins de santé et des produits médicaux. Basée à Leverkusen (Allemagne), elle combine les activités mondiales des divisions de Santé animale, Bayer Schering Pharma, Santé familiale, Autosurveillance et soins du diabète. Bayer HealthCare a pour mission de découvrir et fabriquer des produits destinés à améliorer la santé humaine et animale à travers le monde. Pour tout complément d’information : www.bayerhealthcare.com

(*) Etude Clinique Berocca, 210 patients 30-55 ans. Etude clinique Supradyn, 220 patientes 25-50 ans.

SOURCE : Bayer HealthCare

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s