Les boissons sucrées ne semblent pas être associées à l'obésité infantile

lu 3341 fois

La forte consommation de boissons non alcoolisées - gazeuses type soda ou autres - sucrées avec du sucre a souvent été considérée comme une cause probable d'obésité chez l'enfant. Cependant, les données récentes d'une étude longitudinale britannique ne soutiennent pas cette association.

Une équipe de chercheurs de Cambridge ont utilisé les données de l'étude longitudinale AVON sur des parents et des enfants pour examiner le rapport entre une consommation élevée de boissons non alcoolisées sucrées et le taux de graisse corporelle, mesuré par une méthode très précise appelée absorptiométrie bi-énergies à rayons X (DEXA). L'échantillonnage des enfants retenus comportait deux groupes, l'un de 521 enfants âgés de 5 ans et l'autre de 682 enfants âgés de 7 ans qui avaient fourni un journal portant sur trois journées alimentaires.

Les boissons sucrées constituaient 15% de la consommation de boissons totale en volume, mais ne représentaient que 3% du total des apports énergétiques quotidiens, en moyenne. Afin d'étudier s'il y avait un rapport entre les boissons sucrées et le taux de graisse corporelle, les chercheurs ont utilisé une technique statistique, appelée modélisation linéaire, afin d'écarter d'autres variables pouvant influencer ce rapport, telles que la consommation alimentaire de graisses ou l'activité physique. Les résultats n'ont montré aucune association significative entre le taux de graisse du corporelle et la consommation de boissons sucrées.

Curieusement, les enfants ayant eu un apport élevé en boissons sans sucre à faible teneur en calories ont tendance à être plus gros que les enfants ayant un faible apport de ces boissons. Toutefois, cela est probablement dû aux parents offrant à leur enfants présentant un excès pondéral des boissons à faible teneur en sucre dans l'espoir et la croyance que cela favorisera le contrôle du poids...

Référence :

  • Johnson L et al (2007). Is sugar-sweetened beverage consumption associated with increased fatness in children? Nutrition, Vol 23, pages 557-563.

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s