Les barres chocolatées

lu 6417 fois

Trop souvent mal jugées, car considérées comme faisant partie de la « junk food », les barres chocolatées sont victimes de beaucoup d'idées reçues.

D'abord, elles sont loin d'être consommées de façon excessive ! L'enquête CREDOC / CCAF a montré que la consommation moyenne de barres chocolatées est modeste en France : 2,6 g / jour en 1999 (étude INCA) et 2,7 g / jour en 2004 (CCAF) chez l'enfant, ce qui représente la consommation d'une barre de chocolat une fois toutes les deux semaines en moyenne chez les enfants. Cette consommation est encore plus faible chez les adultes avec une consommation moyenne de 0,9 g / jour en 2004. Les plus « grands des consommateurs » n'en ingèrent en moyenne que 9,1 g / jour chez l'enfant et 7,1 g / jour chez l'adulte (étude CREDOC 2005), ce qui correspond environ à une barre de chocolat (de 50 g) par semaine.

Ensuite, manger diversifié impose la variété alimentaire. Alors, pourquoi ne pas faire de temps à autre des incursions empruntes de curiosité vers les barres chocolatées ? D'autant que pour accompagner l'évolution de nos modes de vie, les chocolatiers proposent maintenant des mini-barres qui pèsent 20 g, voire moins.

Ainsi une mini-barre de 20 g n'apporte que 86 à 100 Cal et ses nutriments en moyenne 53 à 60 % de glucides et 28 à 33 % de lipides (dont moins de 1 % d'acides gras trans). La consommation d'une barre chocolatée, notamment au goûter (accompagnée d'un laitage et d'un fruit), peut donc s'intégrer dans l'équilibre nutritionnel quotidien souhaité par les nutritionnistes (15 % de protéines, 50 à 55 % de glucides et 30 à 35 % de lipides).

SOURCE : Syndicat du Chocolat

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s