Les associations se mobilisent contre le diktat de la minceur

3344 Réagir

Lors d'une réunion préparatoire aux Journées rondeurs et bien-être, qui devraient rassembler, mi-juin, 3 000 personnes en surpoids du 17 au 19 juin à Brides-les-bains (Savoie), les organisateurs ont protesté contre « la montée de la discrimination anti-gros au travail, dans la vie sociale et l'école ».

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM
Débloquez cette page avec Multipass

Sylvie Benkemou, membre du collectif Allegro Fortissimo : « On n’en peut plus de ce discours selon lequel tout le monde doit être mince. Ça finit par nous exclure de la société ».

Le psychiatre Gérard Apfeldorfer dénonce une stigmatisation des personnes en surpoids par le gouvernement et la société, le « matraquage » du PNNS , la théorie du « cinq fruits et légumes par jour », ou des émissions de télé-réalité qui présentent l’obésité comme une maladie de la volonté.

(Aujourd’hui en France, 01/06)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM