Les aliments sans gluten

lu 2282 fois

La maladie cœliaque est une intolérance permanente à une ou plusieurs fractions protéiques du gluten qui concernerait une personne sur 100 en Europe. En France, seulement 10 à 20 % des malades seraient diagnostiqués. La consommation d'aliments sans gluten est seule réponse à cette maladie aux conséquences lourdes.

Le terme de gluten recouvre les différentes protéines insolubles que l'on retrouve dans plusieurs céréales : le blé, le seigle, l'avoine, l'orge et le tritical (hybride artificiel entre le blé et le seigle dont la culture s'est développée depuis les années 1960). Ces protéines constituent une réserve énergétique pour la graine. En cuisine, et notamment lors de la fabrication du pain, le gluten, de par sa structure extensible et visqueuse, contribue à donner de la souplesse et du volume à la pâte.

Cependant, si elle est appréciée pour ces apports gustatifs, cette protéine peut être à l'origine d'une intolérance : on parle alors de maladie cœliaque.

Si elle n'est pas toujours aisée à diagnostiquer, l'intolérance au gluten est une vraie maladie avec des symptômes lourds.

Chez l'adulte

  • Anémie : carence en fer, en acide folique et (ou) en vitamine B12
  • Carence en vitamines A, D, E et K
  • Ballonnement abdominal, flatulence
  • Indigestion, nausée
  • Diarrhée récurrente
  • Constipation
  • Faiblesse/fatigue extrême Perte de poids (ou embonpoint) Ecchymoses en réaction à des chocs minimes Douleurs aux os/articulations Enflure des mains/chevilles Ulcères/aphtes buccaux
  • Infertilité chez les deux sexes, avortement spontané Sentiment de dépression/dépression Migraines et maux de tête Désordres neurologiques inexpliqués

Chez l'enfant

  • Vomissement
  • Faible croissance/petite taille
  • Anomalies de l'émail dentaire
  • Irritabilité, modifications du comportement
  • Retard de la puberté

Quelle est l'origine des symptômes ?

Chez les personnes atteintes de la maladie cœliaque, le gluten provoque une réaction immunitaire anormale à l'origine d'une inflammation de l'intestin conduisant à l'atrophie des villosités intestinales. Cette atrophie entraîne une malabsorption des nutriments essentiels : fer, calcium, vitamines A, D, E et K acide folique (vitamine B9), avec pour conséquence des symptômes liés aux carences induites, qui peuvent varier d'un patient à l'autre.

Comment savoir si l'on est atteint de la maladie cœliaque ?

Il n'est pas toujours facile de diagnostiquer la maladie cœliaque, d'autant que celle-ci peut apparaître à divers âges de la vie : elle peut se manifester dès l'enfance, chez le tout petit, mais aussi chez l'adulte, à tous les âges, avec un pic entre 30 et 60 ans. Par ailleurs, il est important de ne pas la confondre avec les pseudo intolérances portées par la mode des régimes sans gluten.

Devant des symptômes évoquant une maladie cœliaque, il faut consulter son médecin qui demandera donc des examens complémentaires :

  • Une biopsie de l'intestin grêle pour identifier l'atrophie des villosités intestinales qui signe la maladie ;
  • Un dosage des IGE.

Le résultat des examens permet de poser avec certitude le diagnostic de la maladie cœliaque.

Le seul traitement de la maladie cœliaque : consommer des aliments sans gluten

Chez les personnes malades, l'éviction stricte, à vie, du gluten est le seul traitement.

Les aliments sans gluten sont spécifiquement élaborés pour diversifier l'alimentation des personnes atteintes de la maladie cœliaque. Ils sont fabriqués et distribués conformément au référentiel des assurances qualité HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point), ou selon une norme stricte de certification (EN 29 0001 / EN 29002) afin d'assurer l'absence de gluten. Pour les distinguer, le Conseil Economique Social et Environnemental a recommandé, en janvier 2014, de « développer un étiquetage adapté pour répondre aux besoins des personnes souffrant de pathologies alimentaires ».

Chez les personnes avec une maladie coeliaque, les aliments spécifiquement conçus sans gluten viennent en complément des aliments naturellement sans gluten :

  • Aliments qui ne sont pas des céréales : légumes, fruits, œufs, matières grasses ;
  • Céréales sans gluten comme le riz.

Les aliments sans gluten ne sont pas des aliments de confort, mais des produits nécessaires soumis à prescription et remboursés à hauteur de 60% du montant déterminé par la Liste des Produits et Prestations Remboursables, voire 100 % en cas de polypathologie invalidante, mais seulement à hauteur de :

  • 33,54 € par mois, pour les enfants jusqu'à l'âge de 10 ans ;
  • 45,73 € par mois, au-delà.

Les aliments formulés sans gluten permettent aux personnes atteintes de la maladie coeliaque de ne pas exclure la quasi totalité des produits à base de céréales (farines, pain, pâtes) qui constituent une part très importante de notre alimentation. Ils permettent de préserver une alimentation diversifiée source de plaisir et de convivialité.

SOURCE : Syndicat Français de la Nutrition Spécialisée

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s