Les aliments « enrichis » sont-ils vraiment bénéfiques ?

lu 2122 fois

Comme on a un peu de mal à modifier les comportements alimentaires dans le but d'éviter les graves « maladies de civilisation », la tentation est grande de modifier les aliments eux-mêmes, dans l'espoir qu'ils corrigeront nos erreurs ou nos excès...

« Les aliments « enrichis » sont-ils vraiment bénéfiques ? » - Crédit photo : web.worldbank.org Même si l’alimentation ne fait pas tout, on sait par exemple que la consommation de stérols végétaux (les phytostérols) peut faire baisser le taux de cholestérol sanguin de certains. Alors pourquoi ne pas mettre des phytostérols un peu partout dans nos aliments ?

Attention, prévient aujourd’hui le Dr Philippe Verger, un chercheur de la nouvelle unité Mét@risk de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), chargée d’analyser les risques liés à l’alimentation. Si des enfants de 12 ans se gavent de barres de céréales enrichies aux phytostérols, ils pourront avoir des problèmes de santé. Cela pourrait notamment les empêcher de bien absorber les vitamines A et E...

Un exemple parmi d’autres des dangers des aliments enrichis pas forcément adaptés. Même si le bon sens nutritionnel a du mal à se frayer un chemin au milieu des messages contradictoires des publicitaires, mieux vaut donc ne pas trop miser sur « l’enrichissement » des aliments. Et tranquillement se mettre en quête d’un juste équilibre alimentaire, en mangeant « un peu de tout »...

(La sécurité alimentaire. Textes et documents pour la classe 2008 - n° 949, p. 20-21.)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s