Les 3/4 des Français ont un « petit creux » dans la journée

lu 5823 fois

Un phénomène qui touche en particulier les jeunes de moins de 35 ans, dont 94% d’entre eux ressentent la sensation de faim à un moment de la journée, contre 52% des 65 ans et plus, selon le sondage IFOP-ANPP (Association Nationale Pommes Poires) « les petits creux des Français » [1], publié le 1er mars 2011. Le petit déjeuner trop léger et la fatigue passagère sont les principales causes du grignotage pour 81% des français. Chez les moins de 35 ans, c’est un petit déjeuner pas assez copieux (pour 40%) qui est la cause de ces petits creux.

En cas de petits creux, les Français adoptent le bon réflexe

La pomme est à l’honneur en cas de petite faim. Les 18-25 ans mangent majoritairement une pomme en cas de « coup de mou ». Si les consommateurs prennent un « petit quelque chose » pour reprendre des forces, ils cherchent visiblement à se tourner vers des produits diététiques. La pomme est jugée comme le produit le plus sain pour 88% des personnes interrogées, loin devant tous les autres aliments. Avec seulement 80 calories pour une pomme de taille moyenne, elle est adaptée pour calmer les petites fringales.

Pour les Français, elle est « idéale » car elle réunit tous les avantages : « facile à emporter » (98%), savoureuse (96%), elle est pratique à manger (92%). Dans leur ensemble, les fruits constituent un bon secours lors d’une hypoglycémie passagère : un Français sur deux qui ressent une petite faim au cours de la journée mange un fruit. Bien devant une pâtisserie ou une viennoiserie (33%) ou encore une barre chocolatée ou sucrerie (29%).

L’habitude du « quatre heures » perdure

Les Français ont gardé leur âme d’enfant, puisque pour 48% d’entre eux ; le moment où ils ressentent un petit creux arrive entre 17h et 18h. Cet horaire vient bien avant la petite faim de la fin de matinée, entre 10h et 11h (34%) et celle de la soirée (20%) qui intervient généralement après le dîner. La multiplication des prises alimentaires en dehors des repas, augmente sensiblement les apports caloriques sur la journée. L'excès énergétique est alors transformé par l'organisme en masse grasse.

Comme le rappelle le PNNS (Plan National Nutrition Santé), tout est affaire d’équilibre. Dans cette optique, il est nécessaire de se caler avant tout sur trois repas par jour pour se donner des repères. « Une collation et/ou un goûter peuvent aussi être recommandés notamment pour les enfants, les personnes âgées ou tout simplement lorsque l’on a faim. » (www.mangerbouger.fr). Sans oublier de manger 5 portions de fruits et/ou légumes par jour.

[1] Sondage « Les petits creux des Français » de l’Association Nationale Pommes Poires réalisé par l’IFOP. Un échantillon de 1009 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (février 2011).

Source : Alexandre Glouchkoff

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s