Le yaourt améliore la digestion du lactose

lu 6957 fois

L’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments (AESA) vient de reconnaître, dans un avis du 19 octobre 2010 [1], que les ferments vivants du yaourt améliorent la digestion du lactose chez les personnes qui le digèrent mal. Syndifrais (le Syndicat des Produits Laitiers Frais*) se félicite de l’adoption de cet avis qui conforte les précédentes positions d’autres autorités nationales et internationales (l’OMS [2], la FAO [3], l’AFSSA [4] et l’ANSES [5]) et confirme les conclusions d’études scientifiques qui depuis 15 ans démontrent cette propriété générique du yaourt.

« Le yaourt améliore la digestion du lactose » - Crédit photo : © Alessio Cola - Fotolia.com L’avis de l’AESA souligne également l’importance du caractère vivant des ferments, conformément aux exigences du Codex dans la Norme relative aux laits fermentés [6], et fixe une quantité minimale de ferments dans le produit. Il faut noter qu’en France, la présence de ferments vivants dans le yaourt est garantie par un décret [7].

Cette propriété reconnue du yaourt est importante pour les personnes présentant une maldigestion du lactose [8]. En effet, mal digérer et mal assimiler le lactose peut entraîner un comportement d’évitement du lait et des produits laitiers qui conduit à une réduction dommageable des apports calciques [9]. La consommation de yaourt est donc doublement intéressante pour les personnes digérant mal le lactose. D’une part, il est une importante source de calcium et, d’autre part, il apporte des ferments vivants qui facilitent la digestion du lactose ; il permet donc le maintien d’une consommation diversifiée de produits laitiers.

La Mission scientifique de Syndifrais, qui réunit des scientifiques académiques et industriels et a par ailleurs contribué à la réalisation de plusieurs études et synthèses sur le sujet, souligne donc que :

Consommer du yaourt est excellent et bénéfique pour tous : ses qualités nutritionnelles (calcium, protéines, ferments vivants, vitamines, apport calorique modéré) en font un aliment particulièrement pertinent pour notre équilibre alimentaire.

Références :

EFSA. 2010. Scientific Opinion on the substantiation of health claims related to live yoghurt cultures and improved lactose digestion (ID 1143, 2976) pursuant to Article 13(1) of Regulation (EC) No 1924/20061. EFSA Journal 8:1763. OMS. 2000. La prise en charge de la malnutrition sévère : Manuel à l’usage des médecins et autres personnels de santé à des postes d’encadrement. p.16-17 & p.32-33. Organisation mondiale de la Santé, Genève, ISBN 92-4-254511-2. [Dans ce document de 2000, l’OMS recommande de consommer du yaourt en cas d’intolérance au lactose] Joint FAO/WHO Working Group. 2002. Guidelines for the Evaluation of Probiotics in Food 11 pages. [Ce rapport conjoint de la FAO et de l’OMS, qui établit des lignes directrices pour évaluer les probiotiques dans les aliments, fait état de la propriété générique des ferments du yaourt à digérer le lactose] Groupe de travail de l’AFSSA. 2005. Effets des probiotiques et prébiotiques sur la flore et l’immunité de l’homme adulte. 128 pages. ISBN 2-11-095439-6. [Dans ce rapport de 2005, l’AFSSA reconnait la propriété des ferments du yaourt à digérer le lactose] ANSES. 2010. Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à l'utilisation des bêta-galactosidases (lactases) dans les produits laitiers. Saisine n° 2010-SA-0114. Codex Alimentarius. 2003. Codex standard for fermented milks. CODEX STAN 243-2003 [Standard Codex sur les laits fermentés] Ministère de l’Economie, des finances et du Budget. 1988. Décret n°88-1203 du 30 décembre 1988 relatif aux laits fermentés et au yaourt ou yoghourt. Journal Officiel de la République Française du 31 décembre 1988, p.16750. Marteau A. & Marteau Ph. Entre intolérance au lactose et maldigestion. Cah. Nutr. Diet, 40:20S1-23S1. Esterle L. 2009. Facteurs nutritionnels et génétiques associés à la santé osseuse chez l’enfant et l’adolescent en bonne santé. Thèse de l’Université Paris Descartes. 109 pages.

(*) Syndifrais est le syndicat national des fabricants de produits laitiers frais, sous l’appellation « produits laitiers frais » sont regroupés : les yaourts, fromages frais, desserts lactés frais et crèmes fraiches.

SOURCE : Syndifrais

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s