Le varech, le légume parfait ?

lu 16693 fois

Le varech, ou goémon, est constitué par un mélange indéterminé d'algues brunes, rouges ou vertes, laissées par le retrait des marées, et que l'on récolte le long des côtes maritimes. C'est l'une des plantes les plus utiles que la nature puisse offrir et cet aliment formidable, est non seulement utile pour le corps humain, mais est aussi nécessaire pour aider à fertiliser la terre sur laquelle nous vivons. C'est une ressource renouvelable qui croît rapidement. Comme aliment et engrais, il a une teneur en minéraux extraordinairement élevée.

« Le varech, le légume parfait ? »

Le varech a peu en commun avec les plantes terrestres. Car il ne se reproduit pas par l'intermédiaire des graines ou des fleurs, chaque cellule de ces algues est capable de s’auto-reproduire très rapidement. Il peut grimper jusqu'à neuf mètres de hauteur et des forêts sous-marines de varech peuvent se retrouver en eau peu profonde dans plusieurs océans du monde.

Cette algue est non seulement riche en minéraux mais aussi en oligoéléments tels que l'or, l’argent, le fer, le vanadium, le titane ainsi que le silicium, le zinc et le bore.

Une quantité infime de ces minéraux est aussi présente dans le corps humain, plus particulièrement dans le système endocrinien. De plus la science moderne a complètement compris le rôle qu'ils jouent. Ainsi il est bon d’alimenter nos corps avec les mêmes nutriments qui composent cet environnement interne, si nous souhaitons maintenir une bonne santé

Un de ces minéraux le plus connu qui est utilisé dans un but thérapeutique, est l’iode, communément employé pour prévenir le développement du goitre de la glande thyroïde. L'iode présent dans le varech se présente sous une forme qui peut être directement adoptée par la thyroïde, sans que le corps n’ait à le dégrader

La concentration élevée de pratiquement tous les vitamines et minéraux nécessaires à la vie humaine font du varech non seulement la tête de liste en tant que super-aliment, mais également un élément inestimable pour les herboristes qui le prescrivent pour des problèmes concernant le sang, le système respiratoire, les muscles, les os et les ligaments, la digestion, le système nerveux et la peau. Il est également employé comme tonique endocrinien général et pour des états physiologiques persistants et indéfinis qui réagissent souvent à un ou plusieurs de ces oligoéléments qui ne sont généralement pas disponibles dans notre alimentation occidentale moderne.

Nous pouvons également tirer bénéfice des vitamines du varech. La vitamine B12 est présente avec des taux comparables à ceux trouvés dans le foie des animaux, ce qui rend le varech particulièrement intéressant pour ceux d’entre nous qui sont végétariens. Il contient d’autres vitamines telles que la vitamine C, avec des taux comparables aux oranges ; la vitamine E et K; et une forme végétale de la vitamine D.

Le varech en poudre peut être trouvé dans des magasins d’alimentation biologique. On peut le saupoudrer sur les plats (en particulier les plats de fruits de mer), c’est une bonne manière d'inclure l'algue dans les plats occidentaux.

Le varech contient également du sucre qui a un très faible indice glycémique. C'est donc un supplément diététique idéal pour les diabétiques. Divers types de varech se sont avérés être riche en sucre et avec la capacité à se développer rapidement, jusqu'à cinquante centimètre par jour. Il peut, par ailleurs, s'avérer être une source efficace de carburant.

Pour les jardiniers, le varech est l'une des sources les plus complètes d'engrais. Il peut être étalé, légèrement enfoui dans le sol, mélangé à l’eau fraîche et utilisé en tant qu’engrais liquide, ou mieux encore dans un tas de compost pour être transformé dans une forme qui est prête à être absorbée par les plantes. Ajouter le varech au sol non seulement reconstitue les importantes pertes de minéraux et d’oligoéléments souvent emportés depuis des milliers d'années. Cela favorisera également les micro-organismes essentiels à un sol sain.

Traditionnellement, en Europe septentrionale, on récolte le varech au solstice d'été. Il est utilisé de bien des manières : comme carburant, engrais, en tant qu’isolant pour les maisons, en tant que feu pour fumer le poisson et le lard et sous forme de cendre de varech pour faire murir le fromage. Au XIXe siècle, il était aussi utilisé dans la fabrication du verre et du savon.

Bien que ce soit un légume, le varech exige un séchage avant d’être utilisé.

Le varech est le seul aliment vraiment biologique que nous avons dans notre monde moderne. Car, il a une certaine résistance cellulaire à tout ce qui n'est pas naturel et après séchage, il s'avère n'avoir aucun contaminant.

Ce sera une étape importante vers une meilleure santé pour le monde occidental quant nous utiliseront davantage un végétal aussi parfait.

(Par Luke Hughes, La Grande Époque)

SOURCE : La Grande Epoque

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s