Le retour du rachitisme

7270 Réagir

Le rachitisme, une pathologie que l'on croyait éradiquée, fait une réapparition inattendue depuis quelques années à travers le monde, et notamment aux Etats-Unis.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

L'une des causes, identifiée depuis longtemps, de cette maladie est une déficience en vitamine D, elle-même liée à une exposition solaire insuffisante ou à une baisse des apports alimentaires en cette vitamine. Différents phénomènes sont actuellement en cause : la diminution des activités de plein air, le port de vêtements plus " couvrants " pour des raisons de mode ou de religion, l'allaitement prolongé sans supplémentation en vitamine D, des conduites alimentaires restrictives de plus en plus courantes, comme le végétarisme… Par ailleurs, de récentes études réalisées au Nigeria suggèrent le rôle possible d'une déficience en calcium dans l'apparition du rachitisme. En effet, une incidence d'environ 10 % de cas de rachitisme a été trouvée dans ce pays malgré l'absence de déficience en vitamine D chez les enfants atteints mais, plus vraisemblablement, en relation avec des apports alimentaires en calcium insuffisants, évalués à environ 200 mg par jour. Enfin, d'autres études mettent en évidence l'influence de facteurs génétiques et environnementaux.

Pour prévenir le rachitisme, outre les mesures visant à augmenter raisonnablement l'exposition des populations au soleil et la consommation de suppléments médicamenteux en vitamine D, les familles devraient donc être encouragées à accroître leur consommation d'aliments riches simultanément en calcium et en vitamine D.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles