Le régime dissocié, une catastrophe pour l’organisme

lu 8098 fois

Une alimentation équilibrée doit comporter des protéines animales ou végétales, des légumes, des fruits et des céréales. Ce régime alimentaire qui prône la séparation des protéines et des farineux est une véritable catastrophe pour l’organisme et conduit à des conséquences graves.

Le régime dissocié est un régime à visée amaigrissante qui consiste à ne consommer qu’un seul type d’aliments en grande quantité au cours de chaque repas pendant la journée ou de consommer chaque jour un seul aliment sur une semaine. D’après le docteur Hay qui est à l’origine de ce régime, les aliments protéiques se digèrent dans un milieu gastrique acide alors que les aliments farineux et les féculents se digèrent dans un milieu gastrique neutre ou basique. Selon lui, les aliments digérés en milieu acide seraient incompatibles avec les aliments digérés en milieu neutre ou basique.

Alors que l’équilibre alimentaire repose sur la consommation conjointe des différents groupes d’aliments (viandes, légumes, fruits, céréales…) dont le métabolisme est intimement lié, le régime dissocié quant à lui est déséquilibré sur le plan nutritionnel parce qu’il ne permet pas de consommer au cours du même repas plusieurs aliments de nature différente. Au bout de plusieurs semaines de régime, des carences nutritionnelles peuvent se faire ressentir.

Le miracle des sucs pancréatiques

Il semble que les affirmations des partisans de l’alimentation dissociée soient erronées quand nous constatons que lors de la digestion les sucs pancréatiques se déversant dans le duodénum apportent en même temps des enzymes amyolytiques (amylase, maltase, etc.) qui digèrent farineux et féculents, des lipases qui digèrent les graisses et des enzymes qui digèrent les protéines. Par cette triple sécrétion, la nature indique la nécessité de repas équilibrés.

Quels sont les risques du régime dissocié ?

Il doit se créer dans le côlon un équilibre entre la flore de fermentation et la flore de putréfaction. C’est le cas lors d’un repas équilibré car il arrive au même moment dans le côlon des substrats glucidiques non digérés et des substrats protidiques non digérés. Cela favorise un parfait équilibre des flores. S’il n’arrive que des substrats protéiques ou glucidiques, cela tend à un déséquilibre des flores. Il faut également savoir que la prédominance de la flore de putréfaction est cancérigène pour le côlon et le rectum.

Avec le temps les conséquences seront diverses : chute immunitaire, anémie, fatigue, ostéoporose, carences dues à la mauvaise absorption des vitamines A, D, E, des acides gras essentiels, des troubles digestifs graves, une diminution de la masse musculaire avec dénutrition et le vieillissement prématuré.

Ce type de régime ne comportant pas de phase de stabilisation, la personne qui renoue avec une alimentation normale s’expose à une reprise rapide de poids.

(Écrit par Maggy Sanner)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s