Le régime « détox » attise les critiques

lu 9242 fois

Le Monde consacre un article au régime « détox » et à ses contradicteurs. Ce type de régime, souvent utilisé après la période des fêtes de fin d'année, consiste, pour reprendre les indications du site Aufeminin.com, à « aider le corps à éliminer (les) toxines à travers une alimentation saine et riche en éléments drainant, et en supprimant les ''poisons'' qui encrassent l'organisme », via notamment l'usage de produits de parapharmacie, de tisanes à base de plantes et de lavements (ou « hydratation du côlon »).

Pour les chercheurs, ces méthodes sont largement surestimées, et notamment l’exploitation du terme « toxine ». « Ces systèmes doivent être capables de prendre en charge toutes sortes de produits chimiques étrangers potentiellement dangereux dont la nature n’est pas connue, et en même temps être spécifiques pour pouvoir les rendre inoffensifs », souligne Philippe-Henri Beaune, directeur de l’unité 490 de l’Inserm.

Selon lui, lorsque l’on tente de stimuler ces voies via un régime « détox », on prend le risque d’ « altérer le fonctionnement de nos systèmes d’élimination des xénobiotiques, qui servent aussi à métaboliser des composés endogènes de l’organisme, comme des hormones, des vitamines, etc… ».

Pour Robert Barouki (Inserm UMR-S747 Paris), le risque est même de « provoquer un déséquilibre alimentaire ». « Notre système d’élimination par les reins et par le foie n’a pas besoin de stimulants pour fonctionner. Il suffit de boire beaucoup d’eau », synthétise Robert Barouki.

(Le Monde, 11/01)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s