Le régime alimentaire Twinkie est l’expérience nutritionnelle la plus simpliste jamais réalisée

lu 8867 fois

Mes yeux sont rivés sur le titre d’un reportage de CNN daté du 8 novembre : Un régime alimentaire Twinkie a permis à un professeur de nutrition de perdre 12,20 kilogrammes. Cela se rapporte la tentative d’un professeur en nutrition humaine de l’université de l’Etat du Kansas de prouver que l’on peut perdre du poids lorsqu’on baisse le niveau de calories des aliments que l’on consomme et rien d’autre.

Cette expérience semble contredire l’idée que les aliments faibles en glucides sont plus adaptés que les aliments qui en contiennent beaucoup, lorsqu’on veut perdre du poids. Voici l’expérience en quelques mots.

Le professeur Mark Haub a consommé des aliments pour un total journalier inférieur de plusieurs centaines de calories à la quantité nécessaire pour maintenir son poids.

Il a surtout consommé du sucre, et des aliments riches en glucides tous les jours. Après dix semaines, il a perdu 12,20 kilogrammes, ainsi que beaucoup de graisse. Le résultat de cette expérience prouve que ce ne sont pas les aliments que l’on consomme qui sont importants, mais le nombre total de calories consommées.

Bien que je ne soutienne pas tout à fait l’idée que c’est juste le nombre total de calories qui détermine le poids d’une personne, je crois cependant qu’un déficit de plusieurs centaines de calories chaque jour peut réduire le poids d’une personne.

Je ne crois pas quiconque dans la communauté des adeptes des produits faibles en glucides contestera cela. La preuve est que le professeur Haub a illustré, grâce a cette expérience personnelle et anecdotique, un concept que la majorité d’entre nous savons déjà. Il a en effet démontré un résultat qu’attend tout le monde. Bon travail Dr. Haub.

Si le Dr. Haub voulait réellement explorer les mérites des différents types de régimes alimentaires, il aurait dû le faire en gardant le nombre total des calories des aliments qu’il consomme au même niveau et ensuite tester les différents régimes à des moments différents.

Cela dit, même si le résultat du Dr. Haub reste encore à prouver, cela ne nous en dit pas d’avantage. Après tout, une vraie expérience scientifique est basée sur des résultats scientifiques venant non pas d’un seul individu mais de plusieurs afin de comprendre réellement l’effet de ces deux types d’approche.

Il y a tout de même, quelques preuves comme la recherche publiée en janvier 2008 dans le journal: American Journal of Clinical Nutrition qui soutient l’idée que le ratio des macronutriments comme la graisse (lipides), glucides et les protéines peuvent avoir une influence sur la perte de poids d’une manière qui va au-delà d’une simple question de calories. Cette justification n’est pas encore fondée, mais ce qui est certain, à ce stade là, c’est que nous n’en savons pas plus que les résultats de l’expérience du Dr. Haub.

Laissant cette remarque de côté, certains affirment que les régimes alimentaires faibles en glucides apportent plus de satisfaction à ceux qui veulent perdre du poids car ils ont tendance à être plus satisfait. Cela veut dire que les individus qui adoptent cette méthode la trouvent plus convenable à long terme.

J’ai par ailleurs beaucoup d’expériences personnelles là dessus et la science l’approuve aussi : les individus qui consomment moins d’aliments faibles en glucides ont tendance à consommer moins d’aliments de manière systématique sans avoir à subir une faim excessive. Beaucoup de personnes qui ont lu et agi selon mon dernier livre (Waist Disposal- Avoir une taille parfaite) ont trouvé qu’elles ont perdu du poids en suivant un régime alimentaire qu’elles apprécient et dont elles sont satisfaites.

Dans ce livre, j’ai passé en revue les expériences sur la comparaison entre un régime alimentaire à base d’aliments pauvres en glucides et d’aliments faibles en matières grasses. En regardant de près les recherches effectuées là-dessus, j’ai constaté que la consommation d’aliments faibles en glucides a réalisé dans l’ensemble une perte de poids deux fois plus importante que le fait de consommer des produits faibles en matière grasse.

Mais, avoir un poids corporel équilibré ne veut pas dire être en bonne sante. D’autres facteurs jouent aussi un rôle important comme le bien-être d’une personne et son état de santé. Là encore, les recherchent effectuées là dessus ont montré que dans l’ensemble un régime alimentaire composé d’aliments faibles en glucides l’emporte sur un régime alimentaire à base d’aliments faibles en matière grasses, en terme de prévention contre les maladies comme le diabète ou le niveau de cholestérol.

L’expérience du Dr. Haub a eu une bonne audience, mais ne nous apprend rien que nous ne sachions déjà. Pire que cela, cette idée est utilisée comme une propagande qui prétend qu’un régime alimentaire n’est juste qu’une question de calories.

Pour de plus amples informations, lire "Perdre du poids en mangeant de la junk food ? C’est possible !"

Je pense que Dr. Haub a besoin de relire les livres scientifiques pour se rappeler ce qu’est la science.

(Par le Dr. John Briffa, médecin basé à Londres, journaliste en médecine, spécialisé dans la nutrition et la médecine naturelle - D'après Twinkies Diet, the Dumbest Nutrition Experiment Ever Performed)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s