Le point sur la vitamine E

lu 2495 fois

Le terme " vitamine E " regroupe en fait 8 molécules différentes, toutes produites par des végétaux, avec 2 sous-familles principales, les tocophérols et les toco-triénols.

Bien que les scientifiques sachent, depuis environ 80 ans, que la vitamine E est indispensable à la reproduction des rats, ils ignorent toujours ses fonctions essentielles chez l'homme. L'article présente et discute les plus récentes découvertes et études conduites sur la vitamine E. Si son champ d'action paraît de plus en plus vaste, les études d'intervention sont difficiles à mener en raison notamment de problèmes liés à la sélection des sujets, à l'état d'avancement des pathologies étudiées, mais aussi à la forme chimique et au dosage même de la vitamine E.

La constatation que pendant la grossesse, la concentration sanguine en tocophérol chez la femme augmente parallèlement à l'élévation des lipides circulants, et qu'elle est plus basse lors d'une grossesse anormale, suggère, sans l'avoir démontré, que les besoins sont accrus lors de la grossesse. Les autres fonctions étudiées sont principalement liées à l'activité antioxydante de la vitamine E et à son rôle probable dans la prévention de l'athérosclérose ou de certains cancers. Ses possibles effets, non liés à un mécanisme antioxydant, sont également présentés : inhibition de réactions de la cascade inflammatoire, modulation de la fonction immunitaire, régulation de la transcription, induction de l'apoptose...

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s