Le PNNS à la découverte des produits laitiers

lu 5007 fois

« Trois produits laitiers par jour ? Vive la variété ! » C'est sous ce titre que la fiche « Produits laitiers » du Programme national nutrition santé (PNNS) nous incite à protéger notre santé en rappelant un des repères clés de l'équilibre alimentaire. Et, ajoute le dépliant, « il y a tant de choix que ce n'est pas compliqué ! »

« Le PNNS à la découverte des produits laitiers » - Crédit photo : © anshuca - Fotolia.com « Trois produits laitiers par jour, et jusqu’à quatre pour les enfants, les ados et les plus de 55 ans, c’est ce dont nous avons besoin ». Cette recommandation du PNNS semble encore insuffisamment connue ! Alors que les produits laitiers sont nécessaires à tout âge : chez les jeunes pour bien grandir et chez les adultes pour maintenir leur masse osseuse. La fiche « Produits laitiers » invite à découvrir ce groupe d’aliments : le lait (cru, frais, pasteurisé, stérilisé, en poudre...), les fromages (« si nombreux qu’il y en a pour tous les goûts ») et enfin les yaourts, fromages blancs et laits fermentés.

Principal atout (à côté des protéines et des vitamines) : les produits laitiers sont la principale source de calcium, indispensable à la croissance puis à la solidité des os tout au long de la vie. Ils n’en apportent pas tous les mêmes quantités. Un bol de lait (un quart de litre) contient autant de calcium que deux yaourts nature ou une portion de 30 g d’emmental, c’est pourquoi il est conseillé de varier les produits laitiers.

Pour ceux qui surveillent leur ligne - ou qui doivent pour des raisons médicales suivre un régime sans trop de sel ou de matières grasses -, il est possible de privilégier les produits laitiers nature (lait, yaourt, fromage blanc) et de consommer modérément les autres. Le lait demi-écrémé apporte autant de calcium que le lait entier et seulement 1,6 % de matière grasse. Pour cuisiner léger, le fromage blanc remplace une cuillère d’huile dans les sauces de salades. Le yaourt aussi est utile pour accommoder les crudités. Coté desserts, on peut se faire plaisir avec des gâteaux au fromage blanc, des yaourts nature au coulis de fruits rouges, du fromage blanc avec des morceaux de fruits, etc...

A ceux qui « n’aiment pas le goût du lait », on peut proposer de l’intégrer directement dans les plats : en ajoutant par exemple du lait et du fromage râpé dans les gratins de légumes, les quiches et les soupes. Ceux qui « ne digèrent pas le lait » peuvent privilégier les yaourts et les fromages, qui sont dépourvus de lactose. Ou encore essayer le riz ou la semoule au lait, faciles à préparer et à digérer.

Enfin pour les enfants qui « n’aiment pas le lait », la fiche du PNNS conseille aux parents d’ajouter du fromage à leurs plats préférés. Emmental râpé, comté ou parmesan dans les gratins, les purées, les plats de pâtes ou de riz. Dés de fromage de chèvre ou de mozzarella dans les crudités. Les enfants se régaleront aussi des desserts à base de laitages : fromage blanc à la compote ou au miel, yaourt nature avec un peu de crème de marron... Sans oublier le goûter, moment privilégié pour déguster un produit laitier : du fromage, un yaourt ou du fromage blanc avec un fruit font un parfait « quatre-heures ». Ou encore un milk-shake aux fruits, pour cet été...

(Fiche « Produits laitiers » du PNNS, autres fiches et conseils pratiques sur Mangerbouger.fr)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s