Le petit déjeuner : un rendez-vous à ne pas manquer

lu 8473 fois

Le réveil sonne...Tout le monde à table, les grands comme les petits ! Oublions nos mauvaises habitudes : partir au travail le ventre vide, ou se contenter d'un café serré... Il est temps de repartir sur de nouvelles bases !

Encore bien trop de personnes négligent ce premier repas de la journée. Pour quelles raisons ? Les arguments à ce sujet ne manquent pas : certaines prétendent ne pas avoir le temps, d'autres ne pas avoir faim ou encore préfèrent « grappiller » dix minutes supplémentaires de sommeil plutôt que de s'attarder à table...

Et pourtant, le petit déjeuner occupe une place primordiale dans l'équilibre alimentaire. Son rôle est multiple : Il permet de démarrer la journée dans les meilleures conditions après une période de jeûne d'environ 12 heures. En d'autres termes, il recharge nos « batteries » en nous apportant les éléments essentiels pour notre corps. Et il permet également d'éviter coups de pompe et fringales de 11h, bien souvent responsables de grignotages. Or « grignotages » riment très souvent avec « tentations » : c'est alors que viennoiseries ou barres de chocolat deviennent irrésistibles !

Aussi, une seule et unique mesure est à prendre pour éviter ces dérapages et rééquilibrer son alimentation : faire un véritable petit déjeuner. Mais rassurez-vous, inutile de sortir vos livres de cuisine et vos tables des calories. Le petit déjeuner équilibré peut tout à fait répondre aux notions de Simplicité et de Rapidité.

En théorie, le petit déjeuner doit couvrir entre 20 et 25 % des apports énergétiques totaux de la journée. Quant à sa composition, elle répond tout simplement à la formule suivante :
- Une dose de glucides complexes pour l'énergie : un produit céréalier
- Une source de protéines pour apporter un effet de satiété : un aliment protidique
- Une pointe de calcium pour l'entretien de notre capital osseux : un produit laitier
- Une pincée de vitamines et sels minéraux pour garder toute notre vitalité : fruit ou jus de fruits frais
- Le tout accompagné d'un apport hydrique pour réhydrater le corps : eau, thé, café...
Et le tour est joué !

Rien de bien compliqué pour ces quelques bases, mais passons maintenant à la pratique :

Pour les envies « sucrées » :

Vous êtes prêt(e) à faire des efforts, à condition que votre petit déjeuner soit de tendance sucrée. C'est possible ! Il existe même différentes options :
- Une tasse de thé, quelques tranches de pain complet accompagnées d'un fromage blanc et d'une compote de pommes
- Une tasse de café, un bol de céréales pour petit déjeuner associées à du lait demi-écrémé et une orange
- Ou tout simplement les traditionnelles tartines de beurre, un yaourt nature et un verre de jus de fruits frais.
A vous de choisir ce qui vous tente le mieux et variez vos plaisirs.

Pour les adeptes du « salé » :

Un petit déjeuner « anglais » ou « allemand » vous conviendrait peut-être davantage ? Il est tout à fait possible de suivre l'exemple de nos voisins, qui font du petit déjeuner un repas complet :
- Une tasse de café, du pain noir, du fromage et une compote pour les allemands
- Une boisson chaude, des oufs brouillés avec des toasts, et de la marmelade pour les anglais
Tous les éléments dont notre corps a besoin sont présents !

Pour les « accros » de la balance :

Il ne sert à rien de s'abstenir de prendre un petit déjeuner en vue de perdre du poids, bien au contraire. Le petit déjeuner équilibré peut également être pauvre en graisses et sucres simples :
- Optez pour une boisson sans sucre ajouté : thé, café, lait ...
- Préférez du pain complet ou aux céréales ou au son, ou du pain blanc plutôt que les viennoiseries, gâteaux et céréales du commerce, riches en sucre et en graisses cachées
- Choisissez un produit laitier allégé en matières grasses : lait demi-écrémé ou écrémé, un yaourt ou fromage blanc nature 0% ou encore du fromage allégé à tartiner. Il remplacera astucieusement beurre, confiture, nutella...
- Sans oublier un fruit frais plutôt qu'un jus de fruits du commerce enrichi en sucre.

Pour les petits appétits :

Au lever, vous êtes incapable de manger quoi que ce soit à l'exception d'un verre d'eau ou d'un jus d'orange... Ce constat peut être lié à un dîner de la veille trop copieux ou trop tardif. Ou tout simplement, votre sensation de faim a besoin d'un laps de temps pour se faire ressentir. D'une façon ou d'une autre, il est important de « rompre le jeûne ». L'heure de la prise du petit déjeuner a peu d'importance : que vous le preniez dès 6h, à 8h, à 9h ou dans le milieu de la matinée, l'essentiel est de manger.
- Essayez d'alléger le repas du soir ou de dîner plus tôt.
- Buvez un grand verre d'eau au moment de vous lever et commencez par faire votre toilette. Vous prendrez ensuite le petit déjeuner. L'appétit sera certainement plus grand.
- Si vraiment l'appétit n'est pas au rendez-vous, contentez-vous de votre jus de fruit et apportez une collation sur votre lieu de travail : un yaourt à boire facile à transporter et une barre de céréales, sans oublier un fruit frais. Vous aurez tout de même apporter vitamines, calcium, protéines et glucides.

Pour les plus pressés :

Vite fait, bien fait, tel est votre devise. Il suffit d'adopter quelques astuces :
- Dressez la table la veille au soir (bol, verre, cuillère...)
- Le matin, débouchez en un tour de main votre bouteille de jus de fruits frais, et prenez un yaourt nature aux céréales. Ou encore plus rapide, emportez pour le trajet un berlingot de lait aromatisé ou un yaourt liquide à boire, sans oublier une ou deux cracottes emballées individuellement et un fruit frais à croquer à pleine dent.

SOURCE : 10 Par Jour

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s