Le paradoxe du choix : Et si la culture de l'abondance nous éloignait du bonheur ?

lu 2304 fois

Pourquoi faire le bon choix est-il un exercice si périlleux ? Peut-on encore résister aux sirènes de la consommation ? Comment déjouer les pièges des marques, des industriels et des média ? Est-il en définitive absolument nécessaire de réduire l'éventail des choix possibles pour être vraiment heureux ?

Le livre

« Le paradoxe du choix : Et si la culture de l’abondance nous éloignait du bonheur ? » Promenez-vous dans votre supermarché : vous n’y trouverez pas moins de 85 variétés de biscuits apéritifs, 61 types de crèmes solaires, 40 dentifrices, et 150 rouges à lèvres ! N’avez-vous jamais longuement hésité devant ces produits, par peur de ne pas faire le bon choix, le choix optimal ?

On s’imagine qu’avoir l’embarras du choix est une garantie de liberté individuelle, donc de satisfaction. Or qu’il s’agisse de s’offrir un nouveau jean, de s’abonner à un opérateur téléphonique, de désigner son médecin traitant ou de placer ses économies, toute décision est devenue affreusement compliquée dans les sociétés occidentales.

Analysant ce phénomène moderne, Barry Schwartz dresse ici un constat surprenant : le " trop de choix " se révèle néfaste pour notre bien-être, notre disponibilité d’esprit et, bien sûr, pour notre porte-monnaie.

Mais on peut y remédier... Un ouvrage de bon sens et militant, qui nous invite à exercer notre libre arbitre avec plus de discernement.

L’auteur

Barry Schwartz est professeur de psychologie sociale au Swarthmore College de Pennsylvanie. " Le Paradoxe du choix " a été sélectionné parmi les livres de l’année par le magazine Forbes.

Découvrir le livre « Le paradoxe du choix : Et si la culture de l’abondance nous éloignait du bonheur ? », de Barry Schwartz aux Editions Marabout, 252 pages.

SOURCE : Editions Marabout

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s