Le miel déconseillé pour les nourrissons de moins d'un an

lu 5855 fois

Le miel est susceptible de contenir des spores de Clostridium botulinum, bactérie responsable du botulisme, et serait ainsi un facteur de risque chez le nourrisson de moins d'un an dont la flore digestive est encore immature.

« Le miel déconseillé pour les nourrissons de moins d'un an » - Crédit photo : www.casafree.com Le botulisme infantile est une maladie rare en France qui survient chez les nourrissons de moins d'un an. Il se manifeste d'abord par une constipation puis éventuellement par une faiblesse musculaire générale avec des difficultés à téter, une absence d'expression du visage, une incapacité à tenir sa tête et rarement une paralysie du diaphragme nécessitant un recours rapide à une assistance respiratoire. Dans la plupart des cas, après une prise en charge hospitalière, la maladie régresse sans séquelles.

Le miel est susceptible de contenir des spores de Clostridium botulinum, bactérie présente dans l'environnement, le sol, les poussières. La consommation de miel serait un facteur de risque chez le nourrisson dont la flore intestinale est immature, permettant aux spores se développer et produire de la toxine botulique responsable des symptomes de paralysie musculaire.

Alertée par l'InVS d'une augmentation du nombre de cas depuis 2004, l'Afssa rappelle, conformément aux recommandations de l'OMS, qu'il est déconseillé de donner du miel, quelle que soit son origine, aux enfants de moins d'un an.

Pour de plus amples informations, consulter la fiche de danger microbiologique sur le Clostridium botulinum.

SOURCE : AFSSA

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s