Le marché mondial de la restauration hors domicile à rude épreuve en 2009

lu 7208 fois

NPD Group, société internationale d’études marketing, communique le bilan mondial 2009 de la restauration hors domicile. Partout dans le monde, la restauration a enregistré des baisses en termes de fréquentation et de dépenses. Seule la restauration rapide a tiré son épingle du jeu en 2009.

Fréquentation et dépense moyenne en repli généralisé

« Le marché mondial de la restauration hors domicile à rude épreuve en 2009 » - Crédit photo : www.dgccrf.bercy.gouv.fr Selon les panels NPD CREST, la fréquentation des restaurants a baissé dans tous les pays couverts par l’étude (France, Italie, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, États-Unis, Canada, Japon et Chine). Particulièrement impactés par la crise économique, les marchés espagnol (-3,8 %), américain (-3,6 %) et anglais (-3,2 %) ont enregistré les baisses les plus significatives. A titre de comparaison, la fréquentation des établissements de la restauration commerciale en France en 2009 était en recul de -1,2 % par rapport à 2008, une baisse au final moins importante que dans les autres pays européens suivis dans le panel CREST.

Chez nos voisins européens, mis à part en Allemagne (+0,8 %), la dépense moyenne par personne et par visite a légèrement diminué. Pour Christine Tartanson, directrice Foodservice France chez NPD Group, la baisse de la dépense moyenne s’explique de deux manières : «Tout d’abord, les restaurants ont mis en place une politique de prix / menus attractifs mais surtout les consommateurs ont mieux maîtrisé leur budget et leurs consommations ».

A noter la hausse importante de +3% de la dépense moyenne aux Etats-Unis, s’expliquant davantage par une hausse des prix chez de nombreux restaurateurs en 2009. Au final, les marchés les plus touchés par la diminution de la fréquentation des restaurants en Europe sont l’Espagne dont le total des dépenses enregistrées en 2009 a chuté de -5,5% et le Royaume-Uni, en repli de - 3,4%. Au niveau mondial, c’est le Japon qui aura le plus souffert en 2009 avec une baisse de -5,7 % des dépenses totales en restauration.

7892_1.jpg

Des signes d’amélioration au dernier trimestre 2009

« 2009 a été une année très difficile pour la restauration à l’échelle mondiale, mais nous avons vu des signes d’amélioration au dernier trimestre dans le contexte du redressement de l’économie mondiale et du regain de confiance des consommateurs », affirme Bob O’Brien, Senior Vice-président Foodservice chez NPD Group. En effet, le quatrième trimestre aura amorcé le retour, certes timide, de la restauration rapide.

La restauration rapide redonne des couleurs au marché

Le circuit de la restauration rapide a moins souffert que celui de la restauration à table, revenant même à une fréquentation positive au dernier trimestre 2009 dans certains pays comme au Canada (+0%), en Italie (+1%), et en particulier au Japon (+7%). Bob O’Brien rappelle que la sortie d’une crise dans le secteur passe souvent par un retour des consommateurs à la restauration rapide et que cela est un signe d’amélioration tangible pour 2010.

A propos du service CREST

Le panel CREST de NPD permet de suivre les comportements des consommateurs dans les établissements de restauration commerciale et collective 365 jours sur 365 : type d’établissement et enseigne visités, moment et mode de consommation, dépense moyenne et produits consommés. CREST offre ainsi une vision dynamique du marché de la Consommation Hors Foyer et des catégories aliments et boissons. CREST est disponible en Europe, Amérique du Nord et Asie. Le panel est représentatif de la population du pays.

SOURCE : NPD Group

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s