Le Label rouge, 50 ans de qualité supérieure !

lu 5445 fois

Le Label Rouge est le seul signe officiel attestant qu’un produit possède toutes les caractéristiques pour atteindre une qualité supérieure à celle d’un produit courant similaire. Le Label Rouge est avant tout une démarche visant à assurer au consommateur des produits gustativement supérieurs.

« Le Label rouge, 50 ans de qualité supérieure ! » - Crédit photo : University of Copenhagen Le 1er label, un poulet fermier, a été créé en 1960 à l’initiative d’aviculteurs soucieux de développer un élevage respectant la tradition et apportant une garantie de qualité au consommateur. Aujourd’hui, on retrouve plus de 500 produits Label Rouge parmi les farines et les pains, les fruits et légumes, les herbes de Provence, le miel, les oeufs et les volailles, les plants et les semences, les produits de la mer, les produits élaborés (escargots préparés, ravioles...), les produits laitiers, les viandes et la charcuterie.

Si les goûts et les couleurs ne se dicutent pas, si tous les goûts sont dans la nature, le Label Rouge démontre par des exigences de production, des cahiers des charges rigoureux, des contrôles précis et des tests sensoriels, que le meilleur est mesurable, et formellement identifiable.

« Le Label Rouge atteste que des denrées alimentaires ou des produits agricoles non alimentaires et non transformés possèdent des caractéristiques spécifiques établissant un niveau de qualité supérieure, résultant notamment de leurs conditions particulières de production ou de fabrication et conformes à un cahier des charges, qui les distinguent des denrées et produits similaires habituellement commercialisés » (art L.641-1 du code rural).

A travers une « qualité supérieure » rigoureusement encadrée, le Label Rouge met en lumière un savoir-faire agricole et une culture gastronomique forte.

Ce qu’il faut retenir

Un signe officiel : le Label Rouge n’est pas une marque en soi mais bien un signe officiel de qualité supérieure venant en complément des marques commerciales des produits. C’est une certification, propriété du Ministère de l’agriculture.

Des produits alimentaires mais pas seulement : le Label Rouge peut être décerné à des produits alimentaires bruts comme les volailles, à des produits transformés tels les escargots préparés ou l’emmental, ou encore à des semences.

Un cahier des charges homologué par les pouvoirs publics français : le producteur qui souhaite voir son produit estampillé du célèbre logo rouge et blanc doit respecter un cahier des charges rigoureux, rédigé et géré par un collectif qui rassemble toute la filière, et appliqué par tous les intervenants dans la fabrication du produit.

Des contrôles tout au long de la production : la certification Label Rouge porte sur toutes les étapes de production. Elle est le fruit d’une démarche de filière, sous le contrôle d’un organisme certificateur indépendant reconnu par l’État.

Gustativement meilleur : c’est prouvé ! Des analyses physico-chimiques et microbiologiques, des tests sensoriels, des études auprès des consommateurs... Le Label Rouge ne lésine pas sur les moyens : les produits labellisés sont soumis à une vérification scrupuleuse par l’organisme certificateur, puis très régulièrement contrôlés par les laboratoires accrédités, afin de mesurer et vérifier leur supériorité au niveau gustatif.

Une démarche collective

L'originalité de la démarche Label Rouge réside dans l'association des différents acteurs de la filière : producteurs, fabricants d’aliments pour animaux, transformateurs..., au sein de structures collectives appelées organismes de défense et de gestion (ODG). Les ODG ont notamment pour mission d’assurer la rédaction des cahiers des charges, la gestion des Label Rouge, leur contrôle interne, leur défense et leur promotion.

Le Label Rouge, c’est la garantie officielle de la qualité et du goût depuis plus de 50 ans.

SOURCE : Label Rouge

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s