Le goûter pour (presque) tous !

lu 4100 fois

C'est le quatrième « pilier » d'une alimentation saine, équilibrée et bien répartie au cours de la journée. Non seulement le goûter n'est pas réservé aux enfants, mais en plus, il peut aider à rester mince.

« Le goûter pour (presque) tous ! » - Crédits photo : www.apiland.com Pour les enfants ou les ados, du pain avec du beurre, quelques carrés de chocolat ou de la confiture, avec un verre de lait, un chocolat au lait ou un yaourt à boire : un goûter traditionnel, source d’énergie, de calcium et de protéines, pour booster la croissance. Pour les sportifs, une barre de céréales, un berlingot de lait concentré, pour reconstituer les réserves dont le muscle a besoin après l’effort. Pour les femmes enceintes, un yaourt, un fruit et une menthe à l’eau pour mieux couvrir les besoins et éviter fringales, coups de barre et nausées. Pour les seniors, une crème à la vanille, deux madeleines et une tasse de thé pour faire face aux baisses d’appétit et compenser certains déséquilibres…

Autant de goûters-types, qui se déclinent aussi pour bien d’autres catégories de la population. Pour les personnes qui n’ont pas beaucoup d’appétit. Qui suivent un régime. Qui allaitent. Qui veulent éviter un dîner trop copieux le soir. Qui négligent le repas de midi et veulent compenser un déjeuner léger : un jambon-beurre pris sur le pouce peut être complété par un fruit et un produit laitier dans l’après-midi. Les conditions de la vie moderne ne rendent pas le goûter ringard, au contraire !

Il y a enfin tous ceux qui veulent éviter de grignoter : les goûteurs seraient plus minces que les autres ! Ce qui est sûr, c’est qu’un goûter équilibré permet souvent d’éviter de craquer pour des aliments riches en calories mais pauvres en vitamines et en minéraux, comme les viennoiseries, les chips ou les sodas…

Le goûter idéal évite les excès de produits sucrés et combine au choix produit céréalier (pain, petit-beurre, pain d’épices…), produit laitier, fruit ou compote, le tout accompagné d’une boisson (eau, jus de fruit ou lait). Sous une forme ou sous une autre, et en fonction des goûts, tous les produits laitiers y ont leur place : yaourt, petit-suisse, fromage blanc, fromages, et même selon les goûts les préparations plus discrètes comme le flan, le riz au lait, la crème pâtissière…

Pour ceux qui emportent leur goûter, les aliments préemballés (fromage, pâte de fruits…), les fruits qui se mangent tels quels, les boissons en petit conditionnement (briquette de lait nature ou aromatisée, jus de fruits) peuvent dépanner.

Pour les enfants qui rentrent à la maison en l’absence des parents, il est préférable de préparer le goûter à l’avance et de le mettre dans le réfrigérateur si besoin. Dans l’espoir d’éviter la ruée sur les chips et les cacahuètes ! Bien sûr, le goûter ne doit pas être trop copieux ou trop tardif. Mais un « quatre-heures » bien équilibré fournit une meilleure répartition des apports sur la journée et permet de mieux tenir jusqu’au dîner. Enfin, quand on peut le partager, c’est un moment de convivialité agréable au milieu de l’après-midi. Aujourd’hui, trois femmes et deux hommes sur dix goûtent tous les jours.

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s