Le ginseng améliore la mémoire après accident vasculaire cérébral

lu 4113 fois

Le ginseng est utilisé depuis des siècles en Chine chez les personnes âgées et malades. Le ginseng chinois améliore les capacités d'apprentissage et de mémoire suite à un accident ischémique transitoire chez le rat. Il augmente l'activité de l'acétylcholine et de l'acétylcho-line transférase dans l'encéphale de la souris âgée.

Quarante patients présentant une démence bénigne à modérée après accident vasculaire cérébral ont reçu soit un comprimé à base de ginseng chinois (n = 25), soit un comprimé d'almitrine + raubasine (n = 15), trois fois par jour pendant 12 semaines. Les scores moyens de mémoire totale ont augmenté significativement.

Les améliorations de la mémorisation immédiate et différée de récits, de la mémorisation différée de mots, de l'apprentissage verbal, de la reconnaissance verbale et de la reconnais-sance visuelle étaient plus importantes dans le groupe ginseng que dans le groupe almitrine + raubasine.

Le ginseng peut contribuer à améliorer la mémoire chez des patients atteints d'une démence bénigne suite à un AVC.

Des essais contrôlés contre placebo, de plus grande envergure, sont cependant nécessaires pour mieux évaluer la sécurité et l'efficacité de cette solution thérapeutique

SOURCE : CitizenDoc

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s