Le gène FTO impliqué dans l'obésité

5904 Réagir

Sous l'effet d'une sédentarité accrue et d'une alimentation de plus en plus calorique, le poids moyen des occidentaux augmente chaque année. Toutefois, les caractéristiques génétiques pourraient être les causes majeures de cette évolution.

Surfez plus vite et sans publicité
Accès à tous les contenus PREMIUM

Débloquez cette page avec Multipass

C'est ce que tend à démontrer une étude réalisée par deux équipes de chercheurs, l'une anglo-américaine et l'autre franco-anglaise (dirigée par le Professeur Philippe Froguel, Institut Pasteur de Lille, Imperial College de Londres).

Les chercheurs ont découvert que 25% des personnes obèses possédaient deux copies d'une forme hyperactive d'un gène baptisé FTO. Cette découverte pourrait permettre de réaliser des tests prédictifs de l'obésité chez l'enfant et de définir de nouvelles pistes thérapeutiques.

(Le Figaro, 17/04)

SOURCE : Synthèse de Presse de l'INSERM