Le fructose est-il bon pour la santé ?

lu 7329 fois

Qui n’a pas pensé que le fructose était une bonne alternative au sucre ? Quand nous entendons fructose nous pensons aux fruits et comme partout il est écrit qu’il est naturel et bon pour la santé, nous pensons qu’en en mangeant nous nous faisons du bien. Ce n’est pas tout à fait le cas.

Les légumes, les céréales, les fruits et le miel contiennent du fructose associé à des vitamines, des sels minéraux, des fibres et de l’eau. C’est effectivement un aliment bon pour la santé et ce n’est pas sous cette forme qu’il peut être nuisible. Dans les commerces il est vendu raffiné sous forme de poudre avec un pouvoir sucrant plus élevé que le sucre blanc. Il se trouve également dans la composition de beaucoup d’aliments préparés et dans les boissons sucrées. Pour obtenir du fructose à l’état pur, il faut l’extraire des fruits, du maïs, des céréales ou de l’agave : très à la mode depuis quelques années. Mais le processus n’est pas forcement naturel.

Dans la majorité des cas, il est fabriqué par un procédé chimique en utilisant les enzymes pour transformer le glucose en fructose, puis l’absorption par le carbone est utilisée pour éliminer les impuretés. De nombreuses phases de filtration, d’échanges d’ions et d’évaporation font aussi partie du processus global. L’industrie utilise principalement l’amidon de maïs pour cela. Appelé HFCS, il a été rapidement introduit dans de nombreuses préparations alimentaires car son prix est très bas, sa consistance liquide, l’absence de goût et sa résistance à la chaleur en font un produit facile à utiliser.

Si le processus d’extraction du fructose est fait plus naturellement, par filtration et chaleur, on obtient un produit moins raffiné qui contient encore des minéraux. Mais il est bien plus cher et il n’est pas conseillé d’en consommer sans modération. C’est le cas de certains sirops d’agave, riche en inuline, un complexe de molécules de fructose qui a la particularité ne pas être digéré, de permettre une meilleure absorption du magnésium et du calcium et d’apporter des probiotiques aux bactéries intestinales. On retrouve l’inuline en grande quantité aussi dans un extrait de chicorée.

Le fructose a un indice glycémique bas ce qui signifie qu’il est absorbé par le corps comme un sucre lent et n’induit pas d’hyperglycémie. C’est la raison pour laquelle il est recommandé aux diabétiques. Mais cet état de fait provient de son mode d’absorption au cours de la digestion. À l’état pur, le fructose passe très rapidement dans le sang et c’est le foie qui se charge de le transformer. Quand il est consommé en grande quantité, un soda par exemple, le foie stocke le fructose sous forme de triglycérides.

Quand le corps a besoin d’énergie, le foie les réintroduit dans la circulation. Mais quand il y en a trop, les triglycérides se stockent sous forme de graisse postprandiale, c’est-à-dire que cette graisse se localise autour des organes et est particulièrement dangereuse pour la santé.

De plus, des études révèlent que l’absorption de fructose pur augmente les syndromes métaboliques que sont l’obésité, le métabolisme lipidique (mauvais cholestérol), l’hypertension, certains cancers et le diabète. Alors qu’on le recommandait aux diabétiques en remplacement du sucre, on s’est aperçu qu’il provoquait également une insulinorésistance car il a quand même un fort pouvoir sucrant.

D’autres études révèlent qu’il n’y a pas grande différence entre le sucre raffiné (saccharose, glucose) et le fructose. Il convient donc de limiter sa consommation de sucre raffiné et évitant toutes les boissons sucrées et consommant des aliments non transformés par l’industrie agro-alimentaire dans la mesure du possible.

(Écrit par Catherine Keller)

SOURCE : La Grande Epoque

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s