Le fromage, une tradition européenne

lu 6036 fois

Qui dit fromage dit France, aussi Europe. Les pays européens dominent la production et la consommation mondiales de fromage. Un aliment simple et « ancestral », qui allie le goût, la valeur nutritionnelle et un bon rapport qualité/prix... La tradition fromagère européenne est bien établie. Le fromage est un des fleurons de la culture européenne !

« Le fromage, une tradition européenne » - Crédit photo : iqa.vendee.fr L’euro peut être attaqué, l’Europe malmenée, on ne lui enlèvera pas son fromage ! Aliment gastronomique irréprochable. Le fromage bénéficie d’un pacte de stabilité efficace. Les Grecs en compagnie des Français, des Suisses et des Danois, sont les plus grands mangeurs de fromage. Les Hongrois et les Irlandais sont en fin de classement. Mais tous se retrouvent pour apprécier cet aliment, jugé indispensable dans tous les pays de la Communauté.

Le fromage est en effet une source majeure de protéines et de calcium pour la plupart des Européens. Des nutriments essentiels pour la croissance et la santé osseuses, dès le plus jeune âge et durant toute la vie. Une part de 40 à 50 g de fromage fournit à peu près un tiers du calcium dont un adolescent a besoin chaque jour et environ un cinquième des besoins en protéines d’un adulte. Le calcium du fromage et des produits laitiers est par ailleurs plus facilement assimilé que celui des végétaux. Le fromage apporte aussi des vitamines (A, B2, B3, B12, D) et des minéraux comme le zinc et le phosphore.

Plus le fromage est dur, plus il est riche en nutriments. Sa teneur en matière grasse (MG) varie de 3 g à 10 g par portion. Certains acides gras du fromage sont réputés favorables à la santé. Les acides gras saturés (AGS) ont d’ailleurs cessé d’être diabolisés par la communauté scientifique. Les apports recommandés en AGS ont été revus à la hausse récemment par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA). On souligne aujourd’hui les vertus de l’équilibre entre les différentes sources de corps gras. Seul l’excès de lipides est potentiellement nocif.

Très présents dans la culture alimentaire européenne, les fromages sont appréciés sous des formes et dans des préparations diverses : frais ou plus ou moins affinés, compacts ou moelleux, tartinés sur du pain, servis sur un plateau, utilisés comme ingrédients culinaires dans de nombreuses recettes...

(FoodToDay, bulletin du Conseil européen d’information sur l’alimentation, 12/2009)

SOURCE : Centre de Recherche et d’Information Nutritionnelles

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s