Le Dossier Médical Personnel : la future mémoire santé du patient

lu 4612 fois

Clé de voûte du parcours de soins, le Dossier Médical Personnel, DMP, a été lancé par la loi du 13 août 2004. C'est un service public conçu pour mettre à la disposition de chacun des bénéficiaires de l'assurance maladie et sous son contrôle, un dossier médical. Ce dossier médical électronique sécurisé est accessible par Internet. Il contient en permanence les informations médicales pertinentes nécessaires à la prise en charge du patient. Il a pour vocation première d'améliorer la qualité des soins en facilitant la coordination et les échanges d'information entre les professionnels de santé.

« Le Dossier Médical Personnel » L’apport des technologies de l’information et de la communication à la qualité des soins est aujourd’hui reconnu. L’information médicale se trouve au centre de l’évolution de notre système de santé. Les attentes et les pratiques des professionnels de santé ont évolué : spécialisation, besoin d’un meilleur échange d’informations entre professionnels de santé, gain de temps et de précision, accès rapide aux données de santé, sécurité, interopérabilité. Les patients, eux, sont plus exigeants et portent un regard plus actif sur leur parcours de soins et appellent à un dialogue plus ouvert et transparent avec leurs médecins.

Pierre angulaire de la réforme de l’Assurance Maladie engagée par la loi du 13 août 2004, le Dossier Médical Personnel est aujourd’hui un outil concret capable de relever ce défi. Présent au dernier MEDEC du 14 au 16 mars 2007, le Dossier Médical Personnel a fait l’objet d’une présentation des conclusions des tests réalisés en conditions réelles d’utilisations par les professionnels de santé et leurs patients. Le dossier de presse, ci-joint, vous présente le DMP : son identité, ses règles d’utilisation, de sécurité et de confidentialité au travers de cas pratiques.

Les objectifs du dossier médical personnel

Pour le patient : le DMP permettra au patient de bénéfi cier d’un suivi coordonné et d’une sécurité diagnostique et thérapeutique renforcée. Le DMP permettra également d’impliquer le patient dans la gestion de son parcours de soins et lui apportera une réelle simplifi cation de sa prise en charge dans le respect du secret médical et de sa vie privée. C’est le patient qui gère les droits d’accès des professionnels de santé à son DMP.

Pour les professionnels de santé : demain, le DMP permettra aux professionnels de santé d’avoir accès aux informations utiles provenant d’autres professionnels de santé et d’avoir accès à une véritable « photographie » de la santé du patient mise à jour en temps réel. Grâce à l’information partagée, le DMP facilitera une meilleure prise en charge des soins. Techniquement les logiciels de gestion de données de santé seront compatibles avec le DMP. Les professionnels de santé n’auront donc pas à faire de double saisie.

Pour les dépenses de santé : en améliorant l’information des différents praticiens qui traitent un même patient, en favorisant une meilleure connaissance et un meilleur suivi de celui-ci le DMP permettra une réduction des dépenses de santé. À titre d’exemple, on estime que 15 % des actes sont redondants et génèrent un coût d’environ 1,5 milliard d’euros par an. De même 128 000 hospitalisations sont liées chaque année à des interactions médicamenteuses (iatrogénie).

Pour en savoir plus, découvrez le site du Dossier Médical Personnel

(Communiqué et Dossier de presse GIP DMP - Ligaris)

Source : Alexandre Glouchkoff, Diététicien - Nutritionniste

SOURCE : Toute la diététique !

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s