Le chocolat : aliment plaisir, aliment santé

lu 5224 fois

D'origine divine chez les Mayas, associé aux rituels religieux des Aztèques, adopté par les Conquistadors, adoré dans les Cours royales d'Espagne et de France, le chocolat est baptisé « Nourriture des dieux » (Theobroma cacao) par Linné. La Révolution industrielle lui donne son essor et permet sa démocratisation : il n'est plus une marchandise de luxe, mais devient accessible à tous pour le bonheur des gourmets et des gourmands.

Pourquoi le chocolat est-il un aliment d'exception ?

« Le chocolat : aliment plaisir, aliment santé »

D'abord boisson, puis devenu aliment solide et enfin ingrédient des différents chocolats, son histoire est émailiée de croyances et de traditions. Compte-tenu de ses vertus thérapeutiques réputées, il a été longtemps vendu par les apothicaires puis ies pharmaciens et reste inscrit, comme médicament, à la pharmacopée depuis 1866. Il a hérité d'une riche symbolique et tient une place à part dans notre alimentation, ne serait-ce que par les souvenirs d'enfance ou les moments gourmands et de convivialité qui y sont attachés.

Aussi, le chocolat est-il loin d'être un mets « neutre » ; au contraire, de tous temps il a déchaîné les passions et les prises de position tranchées, notamment dans le domaine de la santé.

Pourquoi énonce-t-on encore beaucoup d'idées reçues à propos du chocolat ?

Est-ce simplement parce qu'il nous fait du bien, que le plaisir est toujours entaché d'une notion de péché et que toute gourmandise est un peu coupable ? Comme s'il fallait trouver des raisons d'en freiner sa consommation, de nombreuses idées reçues ont vu le jour à propos du chocolat, en particulier concernant ses relations à la santé.

Colportés de générations en générations, ces a priori, on le sait aujourd'hui, ne reposent sur aucun fondement scientifique. Ils occultent les vertus santé du chocolat, encore trop souvent méconnues.

Pourquoi les chercheurs se sont-ils intéressé au chocolat ?

Outre ses bénéfices bien connus dans le domaine du psychisme, le chocolat a un effet de protection cardio-vasculaire, dû notamment à sa teneur élevée en polyphénols naturellement présents dans le cacao qui agissent à plusieurs niveaux. Au cours des 30 dernières années, les chercheurs ont en effet publié de nombreux travaux qui donnent une vision résolument nouvelle du chocolat.

De nombreuses études scientifiques ont ainsi permis de montrer l'effet bénéfique du cacao, du beurre de cacao et du chocolat chez l'homme sain, notamment en prévention des maladies de civilisation. Elles ont également mis en évidence comment le chocolat peut s'intégrer dans l'alimentation quotidienne de l'homme souffrant de diverses pathologies (excès pondéral, diabète, hypercholestérolémie...).

Les bénéfices qu'il y a à consommer du chocolat

Les études actuelles insistent sur les effets de prévention cardio-vasculaire du chocolat liés à îa fois aux acides gras du beurre de cacao et aux polyphénols. C'est donc un aliment intéressant et les recherches en cours devraient confirmer les vertus de cet « aliment des Dieux » pressenties par nos ancêtres...

Pour améliorer encore les bénéfices santé du chocolat, il faut :

  • faire une sélection variétale des cacaos et améliorer les pratiques de culture des cacaoyers pour augmenter la teneur naturelle des fèves en flavanols.
  • affiner les méthodes de fabrication des chocolats pour préserver les flavanols naturels.
L'étude de la composition nutritionnelle du chocolat tant pour les macronutriments que pour ies micronutriments et bien d'autres substances, montre qu'il n'est pas simplement une gourmandise (que certains trouvent encore coupable...), mais bien un aliment à part entière qui peut s'intégrer dans la consommation quotidienne de tous.

Sujets sains, personnes surveillant leur poids, diabétiques ou patients hyperlipémiques peuvent en consommer lors des repas, à doses raisonnables à adapter à l'importance de l'activité physique quotidienne.

C'est d'autant plus facile que les effets décrits sont obtenus en ingérant moins de 10 g de chocolat par jour. Cette quantité est d'ailleurs en moyenne celle que les Français ne dépassent pas par jour.

Il n'y a donc aucune raison de bouder son envie de chocolat ! Cet aliment plaisir par excellence, en stimulant nos activités physiques et intellectuelles, nous offre ses trésors de bien-être. Le chocolat est l'aliment de bonheur...

(Par le Docteur Hervé Robert, médecin nutritionniste)

SOURCE : Syndicat du Chocolat

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s