Le 36ème Congrès de la Société Francophone du Diabète a rencontré un franc succès

lu 4968 fois

Le Congrès de la Société Francophone du Diabète, qui a fermé ses portes vendredi dernier (Lille Grand Palais – 16 au 19 mars), a pris le parti pour sa 36ème édition, de proposer un programme scientifique équilibré afin de satisfaire l’ensemble des participants : cliniciens, chercheurs, paramédicaux... Objectif atteint. Incontestablement, la qualité de la programmation et des intervenants a séduit les 4400 visiteurs.

Une fréquentation en hausse

« Le 36ème Congrès de la Société Francophone du Diabète a rencontré un franc succès » - Crédit photo : www.freelance-webmaster.org La manifestation, très attendue par les spécialistes, a mobilisé encore davantage qu’en 2009. Le visitorat a progressé : ils étaient 4100 en 2009 ; 4400 visiteurs se sont pressés lors de cette nouvelle édition pour assister aux conférences et autres sessions orales. Qu’ils soient chercheurs, cliniciens ou paramédicaux, ces spécialistes originaires de près de dix pays francophones (France, Benelux, Suisse, Afrique, Canada francophone) se sont mobilisés pour faire progresser la recherche et la lutte contre le diabète et les maladies métaboliques. L’espace Salon a quant à lui rassemblé 45 exposants, principalement des laboratoires français à vocation internationale.

Une qualité du programme scientifique saluée par tous

La diversité et la qualité scientifique des communications, la richesse des échanges, la renommée et l’expertise des intervenants ont fait de cette 36ème édition un moment phare de la communication scientifique sur le diabète en France. Pour le professeur Fontaine, Président du comité local d’organisation du congrès, les clés de ce succès sont clairs :

« Nous avons fonctionné à guichet fermé pour un grand nombre de conférences et de sessions orales. Ce succès tient à mon sens à deux choses : la qualité et l’équilibre du programme scientifique. Elaboré avec Pascal Ferré, ce programme présentait l’avantage de traiter de thématiques très diverses et de faire intervenir des spécialistes émérites, sachant rendre intelligible l’information à l’ensemble des publics présents, qu’ils soient cliniciens ou chercheurs ».

Près de 300 posters ont été par ailleurs été exposés, permettant à de jeunes chercheurs de communiquer sur leurs travaux de recherche. Pour la première fois, 50 participants ont été sélectionnés et ont eu l’opportunité de présenter leurs projets lors de sessions d’une heure et demie de discussion. Des allocations financières ont par ailleurs été attribuées par la SFD en partenariat avec l’industrie pharmaceutique à des jeunes chercheurs en soutien à des programmes de recherche clinique ou fondamentale.

SOURCE : SFD 2010

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s