Lancement officiel de l'étude NutriNet SANTÉ après SUVIMAX 1 et 2

lu 3758 fois

Après SUVIMAX 1, SUVIMAX 2, SUFOLOM 3,... l'Unité de Recherche et en Epidémiologie Nutritionnelle (U557 INSERM / U1125 INRA / CNAM / Université Paris 13) lance un nouveau grand programme de recherche épidémiologique dans le domaine de la nutrition : « l'étude NutriNet Santé : 500 000 nutrinautes pour étudier les comportements alimentaires et les relations nutrition-santé ».

« Lancement officiel de l’étude NutriNet SANTÉ après SUVIMAX 1 et 2 » - Crédit photo : www.etude-nutrinet-sante.fr Il est clair qu’aujourd’hui pour avancer dans la compréhension des relations nutrition-pathologie, il est essentiel de pouvoir développer des études prospectives sur de très larges échantillons en contrôlant un maximum de facteurs d’ajustement, grâce à un phénotypage fin des sujets. L’utilisation d’Internet offre l’opportunité d’un accès à un très large échantillon de sujets volontaires et des possibilités de recueillir régulièrement, de très nombreuses données qu’il est possible de collecter, stocker et traiter de façon automatisée.

L’étude NutriNet-Santé permettra, au travers d’une grande campagne médiatique, de recruter 500 000 internautes (de plus de 18 ans) qui acceptent de participer pendant (au moins) 5 ans à l’étude en répondant à des questionnaires alimentaires (3 enregistrements alimentaires de 24h tous les ans), à des questionnaires annuels sur l’activité physique, sur de multiples déterminants des comportements alimentaires, sur leur état nutritionnel et sur leurs mesures anthropométriques. Des données sont également collectées sur la santé des participants (directes et au travers de diverses bases médicoadministratives) et sur la mortalité globale et les causes de mortalité (et si possible des données directes sur la morbidité). Une mutualisation est prévue dans le cadre d’un partenariat avec la cohorte CONSTANCES qui sera lancée, par l’U687 de l’INSERM, dans les prochains mois.

La cohorte est ouverte et l’inclusion permanente pendant 5 ans. Il sera possible de greffer sur le protocole de base, des questionnaires "à la carte" en fonction des intérêts des différentes équipes de recherche associées et de développer des protocoles ancillaires sur des sous-échantillons choisis en fonction de phénotypes particuliers.

Le projet s’appuie sur l’engagement financier de partenaires institutionnels: ministère de la Santé, InVS, INPES, FRM, Inserm, Inra, CNAM et Université Paris 13. Notre Comité Scientifique international comprend des grands spécialistes de l’épidémiologie nutritionnelle et de la gestion de grande cohortes (actuellement Arthur Schatzkin du NCI Wahington ; Elio Riboli de l’Imperial College, Londres ; Alicja Wolk du Karolinska Institute, Stockholm ; Heiner Boieng, DIFE Postdam ; Robert Clark, CTSU Oxford ; Marcel Goldberg, INSERM ; WIlliam Dab, CNAM ; Serge Briançon, Université de Nancy, Christophe Tzourio, INSERM,...).

« Nous pensons que cette étude peut constituer un laboratoire humain au service des équipes de recherche dans les domaines de la nutrition et de la santé publique. Nous avons dès à présent besoin de volontaires pour participer à cette grande étude. Aussi nous vous sollicitons pour votre participation, d’une part, et d’autre part pour diffuser l’information autour de vous et vous faire ainsi les ambassadeurs de ce grand projet de recherche dont les applications en terme de santé publique seront d’une grande importance ».

Pour se renseigner et s’inscrire, il suffit de se connecter sur le site : www.etude-nutrinet-sante.fr

(François Bourdillon, Président de la SFSP - Serge Hercberg, Professeur de nutrition - Communiqué de la Société Française de Santé Publique - 11 mars 2009)

SOURCE : Société Française de Santé Publique

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s