La vitamine C protège la peau

lu 3912 fois

Des chercheurs britanniques et portugais viennent de découvrir que la vitamine C aide à guérir les blessures et à protéger les cellules de la peau des lésions de l'ADN. Publiés dans la revue Free Radical Biology and Medicine, les travaux de ces chercheurs ont évalué les propriétés protectrices de l'acide ascorbique sur les cellules de la peau humaine afin de déterminer si l'on pouvait améliorer la régénération de la peau. Ces résultats positifs pourraient profiter à l'industrie cosmétique.

« La vitamine C protège la peau » - Crédit photo : © Uros Petrovic - www.fotolia.com Des chercheurs de l’université de Leicester au Royaume-Uni et de l’institut de biologie moléculaire et cellulaire au Portugal ont déclaré que cette étude venait conforter des travaux précédents réalisés par les chercheurs de Leicester sur la vitamine C et son lien avec la réparation de la peau.

Les chercheurs britanniques ont découvert que la réparation de l’ADN (acide désoxyribonucléique) n’est pas régulée chez les personnes consommant de la vitamine C sous forme de complément alimentaire. Les chercheurs ont utilisé diverses techniques dans le cadre de cette étude, notamment les micropuces à ADN Affymetrix (pour analyser l’expression des gènes) et l’électrophorèse en gel sur cellules isolées, ou test Comète (pour étudier les lésions ou la réparation de l’ADN), ce qui leur a permis de confirmer les découvertes antérieures.

« L’exposition au rayonnement solaire ultraviolet augmente en été et entraîne souvent des lésions de la peau plus fréquentes », explique le Dr Tiago Duarte, ancien membre de l’université de Leicester et travaillant désormais avec l’institut de biologie moléculaire et cellulaire.

« Le rayonnement ultraviolet est aussi un agent génotoxique responsable du cancer de la peau, car il entraîne la formation de radicaux libres et des lésions de l’ADN. Notre étude a analysé l’effet d’une exposition soutenue à un dérivatif de la vitamine C, l’acide ascorbique 2-phosphate (AA2P), dans les fibroblastes dermiques humains. Nous avons recherché les gènes qui sont activés par la vitamine C dans ces cellules et qui sont à l’origine de la régénération de la peau », a-t-il ajouté.

« Les résultats ont montré que la vitamine C peut améliorer la cicatrisation de la peau en favorisant la division des fibroblastes quiescents [c’est-à-dire inactifs] et en promouvant leur migration vers les régions blessées. La vitamine C joue également un rôle protecteur pour la peau car elle renforce la capacité des fibroblastes à réparer les lésions de l’ADN potentiellement mutagéniques ».

On a découvert il y a de nombreuses années que la vitamine C est un agent préventif contre le scorbut (un trouble de la nutrition); cependant, les chercheurs du monde entier se sont longtemps interrogés sur ses propriétés.

D’après le Dr Marcus S. Cooke du département des études sur le cancer et de médecine moléculaire et du département de génétique de l’université de Leicester, « l’étude présente un mécanisme par lequel la vitamine C contribue au maintien d’une peau saine en favorisant la cicatrisation et en protégeant l’ADN cellulaire contre les dommages causés par l’oxydation ».

Il insiste sur l’importance de ces découvertes pour la photobiologie (l’étude des interactions de la lumière avec les organismes vivants) et ajoute: « nous allons sans aucun doute nous attarder davantage sur ces résultats ».

D’après l’équipe, ces résultats pourraient profiter à l’industrie cosmétique. On a découvert que la vitamine C avait la capacité de contrer l’influence très néfaste d’agents responsables du vieillissement de la peau.

Les résultats montrent que la vitamine C peut non seulement éliminer les radicaux libres, mais également contribuer à l’élimination des lésions de l’ADN en combattant et en venant à bout des défenses des cellules. Les chercheurs pensent que ces résultats peuvent également profiter à la recherche actuelle en matière de prévention et de traitement des lésions de la peau, et contribuer à la lutte contre le cancer.

Pour de plus amples informations, consulter :

Source : Copyright © Communautés européennes, 2009

SOURCE : Communautés européennes

Cela pourrait vous intéresser

Publicité : accès à votre contenu dans 15 s
Publicité : accès à votre contenu dans 15 s